ÉDUCATION

11 signes précurseurs de troubles de l’apprentissage chez les enfants

Paris, École CERENE. Marc Antoine fait un bilan neuro-psychologique avec Hervé Glasel, directeur de l’école. Le bilan est composé de tests et dure toute une après-midi.Look at Sciences/Reporters
Paris, École CERENE. Marc Antoine fait un bilan neuro-psychologique avec Hervé Glasel, directeur de l’école. Le bilan est composé de tests et dure toute une après-midi. Look at Sciences/Reporters-Look at Sciences/Reporters

Dans son livre «Comprendre les DYSférence», Marie-Jeanne Petiniot, psychologue clinicienne, explique que certains signes, au niveau des classes de maternelle, peuvent indiquer un trouble de l’apprentissage.

11 signes précurseurs de troubles de l’apprentissage chez les enfants  -- Les enseignants bien informés sur les troubles de l’apprentissage peuvent observer en dernière année de maternelle des comportements spécifique chez un élève qui sera diagnostiqué souvent bien plus tard, selon la psychologue Marie-Jeanne Petiniot.

1. L’autonomie

L’enfant ne s’habille pas seul, ne sait pas se chausser, mange salement et ne va pas aux toilettes seul. Son cartable est désordonné et sale.

2. L’affectif

L’enfant reste très proche de l’adulte, craint les classes de dépaysement, a parfois besoin tardivement de son objet transitionnel – doudou, tétine.

Il montre une grande sensibilité émotionnelle, et montre des signes d’anxiété en rapport avec le travail scolaire.

3. La psychomotricité

Globale

L’enfant montre un trouble du schéma corporel, de la latéralité (il ne sait pas quelle main choisir, il est maladroit). Il se cogne fréquemment, et mimer est difficile pour lui. Il est difficile pour lui d’apprendre à rouler en vélo, et à nager.

Fine

Les mouvements des doigts sont peu coordonnés, ce qui complique le découpage, coloriage, le graphisme… Les grimaces faciales sont imprécises.

4. Le langage

L’enfant présente un retard de langage, des soucis articulatoires, un vocabulaire pauvre.

5. Les mathématiques

Il a de la difficulté à dénombrer, à maîtriser l’invariance (soit reconnaître d’un coup d’œil que deux ensembles différents comportent le même nombre d’éléments).

6. Le visuospatial

L’enfant a du mal à s’orienter dans l’espace, à réaliser des puzzles et autres jeux spatiaux. Il met ses chaussures et vêtements à l’envers. Il a du mal à reconnaître des formes simples et à les reproduire.

7. La temporalité

L’enfant a du mal à se situer dans le temps: aujourd’hui, hier, demain, matin, après-midi… et également à reconnaître les saisons.

8. La mémoire et la concentration

Il a du mal à mémoriser les consignes, les comptines, les poésie… Il perd ou oublie des objets personnels.

9. Signes d’hyperactivité et impulsivité

L’enfant bouge beaucoup, il touche à tout, coupe les conversations, parle beaucoup et peut se mettre en colère. Il est perdu dans ses pensées, fait preuve de beaucoup d’imagination, confond réel et imaginaire, est attiré par les créatures fantastiques (dinosaures, etc.)

10. L’inhibition

L’enfant a du mal à rester inactif, à rester assis tout le long d’un travail en atelier…

11. Le social

Ce dernier point apparaît avec plus d’évidence primaire: l’enfant peut être isolé, rejeté par ses condisciples.

«Comprendre les DYSférences», Marie-Jeanne Petiniot, éditions Érasme, collection À la rescousse