HÉRON

A Héron, un potager misant sur le self-service

Marie-Laure Mathieu vient d’ouvrir son potager «Au Grand Pré» à Héron. Elle y propose aux clients un système de self-service.

+ Jusqu'à fin décembre, notre enquête sur les initiatives citoyennes | Déclic citoyen
+ Les initiatives citoyennes dans votre commune - carte interactive

L’enseigne blanche pend fièrement sur son mât tout neuf et invite les curieux à s’arrêter. Marie-Laure Mathieu vient d’ouvrir son potager «Au Grand Pré», dans les campagnes de Héron. De retour chez ses parents après une séparation, la jeune femme a décidé de reprendre sa vie en mains en se lançant comme maraîchère indépendante. « J’ai fait des études en horticulture à Gembloux, précise Marie-Laure Mathieu. J’ai toujours aimé le potager, j’ai fait mes armes chez un horticulteur à Héron et travaillé chez plusieurs producteurs en maraîchage et fruiticulture. Et cet été, j’ai fait une formation ALPI pour les jeunes entrepreneurs.»

Un stand self-service

Pour l’instant, la jeune femme de 29 ans vend à son domicile, sur un étal, les surplus du potager familial via un concept peu courant. «J’ai ouvert un petit magasin qui est un libre-service où chacun peut venir se servir. Il y a une balance et les prix sont au poids pour la plupart car je n’ai pas de légumes calibrés et je ne peux donc pas vendre à la pièce car ce ne serait pas juste. Après, chacun se sert et met les sous dans la caisse.» Avec ce système de self-service, la maraîchère a décidé de faire confiance à ses clients. «Je limite quand même le montant qui est dans la caisse pour ne pas tenter le diable inutilement. Mais en général, quand on fait confiance aux gens, je pense qu’ils nous le rendent bien.»

Bientôt un deuxième terrain

Au printemps prochain, la maraîchère prendra son registre de commerce et se lancera officiellement comme indépendante. Aux 5 ares qu’elle cultive actuellement s’ajoutera un second terrain situé à 1 km du domicile familial. «La terre n’est pas de bonne qualité mais on fera ce qu’il faut. Cet automne et cet hiver, je vais donc préparer les terrains et apporter beaucoup de matières organiques car ce sont d’anciennes pâtures. Je ne vais pas chômer…»

Vers l’auto-cueillette

Marie-Laure Mathieu cultivera essentiellement ses légumes «sur buttes d’une hauteur de 15 à 20 centimètres». Des légumes assez classiques pour la plupart «car c’est ce que les gens veulent»; même si une petite touche d’originalité n’est pas exclue comme les laitues asperges qu’elle cultive déjà dans le potager familial et propose donc à la vente depuis quelques jours. «On m’en prend surtout pour tester et goûter car les gens ne connaissent pas.»

Avec ce second terrain, la jeune femme compte proposer un autre concept. «Je pense mettre en place l’an prochain un système d’auto-ceuillette. Je ne le fais pas encore ici car ça reste le potager familial.»

Adresse: rue du Grand Pré à Héron. Contact: 0477/ 24 21 89. Sur Facebook: Le Potager du Grand Pré.