EMPLOI

Caterpillar Gosselies : pour Elio Di Rupo, il faut trouver un repreneur

La direction du groupe américain a annoncé vendredi son intention de fermer son site de production à Gosselies.
La direction du groupe américain a annoncé vendredi son intention de fermer son site de production à Gosselies.-BELGA/NICOLAS MAETERLINCK

Pour le président des socialistes, «il faut faire un effort maximal pour ne pas perdre ce joyau industriel pour Charleroi et la Wallonie en général».

Le président du PS, Elio Di Rupo, a évoqué dimanche l’idée de trouver un repreneur pour le site de Caterpillar à Gosselies, dont la direction américaine a annoncé la fermeture.

M. Di Rupo a insisté sur la qualité technologique du site et du haut degré de formation de ses travailleurs.

«Il est hors de question d’imaginer que les Américains prennent l’ensemble du matériel et de ce qui se trouve dans l’entreprise et laissent ça comme ça. Cet instrument doit être utilisé, peut-être par d’autres entreprises. Il faut faire un effort maximal pour ne pas perdre ce joyau industriel pour Charleroi et la Wallonie en général», a expliqué le président des socialistes sur le plateau de RTL-TVi.

La direction du groupe américain a annoncé vendredi son intention de fermer son site de production à Gosselies. Quelque 2.200 emplois sont menacés.