VERVIERS

Francken confirme: le jeune appelant au meurtre des chrétiens est un des fils de l'imam radical de Dison

Sohaid Amaouch est ce jeune incitant au djihad dans les rues de Verviers. Il est un des fils de l'imam radical de Dison. -

La ressemblance était flagrante: le jeune déambulant dans les rues de Verviers en prônant au meurtre des chrétiens n'est autre qu'un des fils de l'imam radical de Dison, Shayh Alami. Theo Francken confirme.

Il s'agit donc de Sohaid Amaouch. Il a produit cette vidéo durant la semaine de la braderie verviétoise, soit entre le mardi 21 juin en soirée et le dimanche 26 juin en matinée.

Une vidéo qu'il a postée le 2 août dernier sur un compte djihadiste de la plateforme Telegram, soit plus d'un mois plus tard. Pourquoi? Probablement s'est-il mis à l'abri. Il publiait le mois dernier des photos de lui en vacances au Maroc.  A l'heure actuelle, on ne sait s'il y est toujours, s'il est rentré en Belgique ou s'il est parti ailleurs. La bourgmestre de Verviers,

Muriel Targnion, s'est exprimée sur RTL lors du JT de 13 heures, ne confirmant rien en particulier mais regrettant que l'imam radical de Dison soit toujours sur le territoire belge.

Dans une vidéo révélée par Memri.fr, un site fonctionnant comme observatoire du Moyen-Orient, un jeune déambule de nuit dans les rues de Verviers en chantant en arabe. Ses propos (chants) sont sans équivoque selon la traduction donnée par le site. Ce jeune maudit les chrétiens et appelle à leur anéantissement. Selon plusieurs sources concordantes, il s'agit d'un des fils de l'imam radical de Dison, Shayh Alami. Une information confirmée ce lundi par le secrétaire d'Etat à l'Asile et la Migration, Theo Francken.

Un imam pour rappel que les autorités communales tentent d'expulser depuis belle lurette. Un arrêté d'expulsion est d'ailleurs attendu sous peu. 

En regardant de plus près cette vidéo, on découvre que les images ont été tournées dans l'axe Brou-Harmonie. On devine en arrière-plan les galeries Voss et les graffitis qui "ornent" les palissades empêchant leur entrée. Toujours à la lumière des décors de soldes, elle a été vraisemblablement tournée pendant la braderie de Verviers. Une analyse plus profonde permettra sans doute de mieux la dater.

Aux lendemains de l'agression sauvage de policières carolos à la machette mais surtout quinze jours après l'exécution d'un prêtre à Saint-Etienne-du-Rouvray en France, cette vidéo publiée le 2 août dernier sur un compte Telegram djihadiste ne peut qu'interpeller sérieusement les autorités judiciaires et policières, verviétoises en particulier.

+ Tous les détails dans notre édition de ce mardi 9 août.