BRUNEHAUT

Le jardin d’Alya, à Laplaigne, vous ouvre ses sillons

Créé par un passionné de culture bio, le Jardin d’Alya est un nouvel espace où chacun peut échanger des compétences. Mais aussi des plantes. Il sera le point de départ, ce samedi, d’une balade «herborisation» au cours de laquelle les participants apprendront qu’une mauvaise herbe n’est, en définitive, pas toujours aussi...mauvaise qu’on pourrait le penser.

Parce que son garçon, Yanice aujourd’hui âgé de dix ans, a eu des ennuis de santé liés à un problème d’alimentation, Mohamed, de Laplaigne, s’est intéressé à la nourriture bio il y a quelques années. En effectuant des recherches sur internet, il a compris l’influence de l’alimentation sur notre bien-être et sur notre santé. Aussi, il a décidé de créer son propre jardin bio, remettant au goût du jour les légumes, fruits et plantes médicinales de nos aïeux.

En mars dernier, il a eu l’occasion de racheter l’ancien terrain de football de Laplaigne. Un site idéal pour y développer un projet auquel il a d’emblée souhaité associer la population locale.

À chacune des parcelles de ce terrain s’étalant sur 51 ares, il a attribué le prénom de l’un de ses enfants: Yanice pour le verger accueillant une bonne trentaines d’arbres fruitiers acquis majoritairement auprès des pépiniéristes de Lesdain; Melina (7ans) pour la future basse-cour en cours de réalisation sur un autre terrain de 46 ares jouxtant le premier. Mohamed envisage également d’y élever des moutons et, pourquoi pas, des ovins, principalement pour la viande.

Enfin, le Jardin d’Aliya (20 mois) est aussi le nom de l’initiative qu’il vient de lancer dans le village brunehautois. Ici, tous ceux et celles qui s’intéressent à la culture bio sont invités à échanger – des plants, des graines, des compétences – ou à cultiver une parcelle de terrain.

Cela, en respectant une règle très simple qui consiste à n’utiliser aucun produit ou aucun pesticide qui ne soit pas naturel. Ici, par exemple, le mildiou des patates est combattu avec une décoction de sauge, les pucerons sont quant à eux livrés à la voracité des larves de coccinelles.

À terme, si la production s’avère abondante, Mohamed souhaite ouvrir un petit magasin dont les étals seraient exclusivement garnis avec le fruit de la production locale.

Son but premier étant de permettre à tous ceux qui voudraient prendre part à l’initiative, de viser autant que faire se peut, l’autosuffisance alimentaire.

Chez Mohamed, on ne parle pas de mauvaises herbes qu’il faut à tout prix combattre, mais l’on apprend à apprivoiser la nature pour que les différentes espèces puissent croître en harmonie, sans se faire de l’ombre.C’est aussi un état d’esprit qu’il entend développer avec tous ceux et celles qui se joindront à lui pour vivre cette expérience, au fil des saisons.

Une découverte des plantes sauvages, ce samedi

Depuis deux ans, Picardie Laïque propose des balades «herborisation» afin de sensibiliser les participants à la richesse de la biodiversité tout en apprenant à identifier les plantes sauvages de nos friches ainsi que leurs vertus thérapeutiques et gastronomiques.

Ces balades sont encadrées par deux professionnels: Jérémie Fremont, Botaniste (qui a travaillé récemment pour le Conservatoire national des plantes de Paris) et Bastien Loufrani, pharmacien et Docteur en toxicologie.

Elles offrent à tout un chacun l’occasion d’échanger ses connaissances sur les richesses des plantes sauvages, et ainsi de poser un regard différent et positif sur ce qu’on appelle communément les «mauvaises herbes».

Le «Jardin biologique d’Aliya» sera précisément le point de départ de la promenade organisée ce samedi 2 juillet, de 10 h 30 à 16h. Une découverte du site est programmée en matinée et celle des marais de Laplaigne, l’après-midi. La journée est gratuite mais le nombre de places limité. Il est donc impératif de s’inscrire au 069/609011 ou par mail: ludivine.delfosse@laicite.net.

Possibilité de covoiturage au départ de Tournai au ReLais-Picardie Laïque, rue de Barges 31-33, à 10 h.

Possibilité de lunch bio pas cher à midi sur réservation également. Si vous n’avez pas l’opportunité de participer à cette balade, n’hésitez pas à rejoindre le groupe Facebook «Herborisation» afin de partager vos connaissances mais aussi, d’être tenu au courant des prochaines activités

Le Jardin biologique d’Aliya – Rue du Village à Laplaigne. Tel.: 0473/55 36 83. Mail: lejardindaliya@outlook.fr.