WALLONIE

Un cadre wallon pour déployer des points de rechargement en gaz naturel comprimé

Actuellement, cinq pompes CNG sont ouvertes au public en Wallonie, dont une à Tournai.
Actuellement, cinq pompes CNG sont ouvertes au public en Wallonie, dont une à Tournai.-BELGA

Le gouvernement wallon a adopté un cadre juridique permettant de soutenir l’installation de points de rechargement en gaz naturel comprimé (CNG), a indiqué le ministre de l’Environnement Carlo Di Antonio.

Le texte adopté installe un cadre réglementaire en précisant les conditions d’installation et d’exploitation dans le permis d’environnement (respect des dispositions en matière d’implantation, de construction, d’exploitation, d’entretien et de surveillance, garanties de sécurité lors de l’approvisionnement).

«L’installation de point de rechargement pourra se faire tant par un particulier à son domicile que par une société pour sa flotte d’entreprise ou encore une station service existante», a souligné M. Di Antonio (cdH), qui insiste sur l’aspect plus respectueux de l’environnement de ce carburant (de -12% à -25% d’émissions de CO2 par rapport à un moteur diesel ou essence, -60% d’émissions d’oxyde d’azote NOx qu’un véhicule diesel Euro 6).

Actuellement, cinq pompes CNG sont ouvertes au public en Wallonie: Nivelles, Gosselies, Mouscron, Ollignies et Tournai. D’autres stations seront bientôt accessibles: Herstal, Namur, Jemeppe-sur-Sambre, Fleurus, Genappe, Dour, Pérulwelz, etc.