Barragiste, un métier qui disparaît

L’eau coulera toujours en 2017 mais les barragistes de Mouyon, tel Renaud Lemaire, ne seront plus là. Le métier disparaît lentement.
L’eau coulera toujours en 2017 mais les barragistes de Mouyon, tel Renaud Lemaire, ne seront plus là. Le métier disparaît lentement.-ÉdA – 301125068159

«C’est elle le vrai chef». Farid Amoudi regarde la Meuse à Vireux, sur le barrage de Mouyon, il tente de la dompter depuis 5 ans.