Une Verviétoise qui lutte ici et en haut lieu contre le racisme

Julie Pascoët: «Quand je suis arrivée à Verviers, en train, j’ai tout de suite été séduite.»
Julie Pascoët: «Quand je suis arrivée à Verviers, en train, j’ai tout de suite été séduite.»-ÉdA Philippe Labeye

Rencontre avec Julie Pascoët, une Verviétoise responsable de l’ENAR, le réseau européen contre le racisme.

Suivez notre page L'Avenir Verviers sur Facebook