LOUVAIN-LA-NEUVE

Louvain-la-Neuve: il fera bon s'arrêter place des Wallonès

La ville d’Ottignies Louvain-la-Neuve et l’Université catholique de Louvain (UCL) ont dévoilé vendredi le nouveau visage de la place des Wallons, une des places emblématiques de Louvain-la-Neuve.

La place des Wallons va être rénovée, se faire belle pour inciter les gens à s’y arrêter, flâner, se rencontrer, s’y amuser aussi avec la création d’une zone dédiée aux animations. Vendredi, l’Atelier d’architecture de Genval a présenté les esquisses du futur de cette place en quête d’identité.

Car il y a bien quelques enseignes Horeca qui, à la belle saison, sortent leur terrasse, des vendeurs ambulants qui y déploient leur étal et de temps à autre des musiciens jouant de leur instrument. Mais généralement, on ne fait plus que traverser la place des Wallons. Sans même un regard.

«La place, créée en 1975 et qui fut le centre de la cité universitaire n’a pas bien vieilli, reconnaît Jean-Luc Roland, le bourgmestre d’Ottignies-Louvain-la-Neuve et président de la Gestion centre-ville. Le centre-ville s’est déplacé. Il y avait donc comme un manque: il faut donner une nouvelle vie à cette place au caractère médiévale, une des plus originales de Louvain-la-Neuve.»

En 2009, la Ville a initié le projet de rénovation de la place. En 2010, elle a confié la gestion du dossier à la Gestion centre-ville. En 2012, une consultation populaire s’est tenue sur la place, avec l’installation de mobilier urbain pour inciter les gens à réfléchir à la destinée du lieu. Appel a ensuite été fait à un bureau d’architectes qui vient de présenter le fruit de son travail.

«Rien n’est encore décidé. Mais chaque partenaire (Ville, UCL, copropriétés) s’engage à réaliser la partie qui lui revient en respectant l’esprit proposé», précise le bourgmestre.

L’UCL met 100 000€ pour les nouvelles enseignes, le nouvel éclairage de la galerie et son rafraîchissement. C’est par là que le chantier débutera, cette année encore. La Ville a inscrit un montant de 300 000€ dans son plan stratégique transversal dont 150 000€ de subsides. «On avait fait une estimation à la grosse louche à l’époque. Il faudra réévaluer ce montant», précise le bourgmestre.