BELGIQUE

Les avis de disparition « animés » déroutants de Child Focus

Nathalie Geijsbregts a disparu à l’âge de 10 ans à Bertem-Leefdaal en 1991.
Nathalie Geijsbregts a disparu à l’âge de 10 ans à Bertem-Leefdaal en 1991.--

Même après de nombreuses années, on peut toujours retrouver un enfant. C’est le slogan de la nouvelle campagne de Child Focus. La Fondation lance des avis de recherche «animés» qui interpellent.

La Fondation pour enfants disparus et sexuellement exploités Child Focus a lancé lundi un nouveau type de campagne centrée sur les disparitions de longue durée. Six dossiers d’enfants et d’adolescents disparus seront ainsi une nouvelle fois mis en lumière.

La campagne concerne Gevriye Cavas (disparu depuis 1985), Hodei Egiluz Diaz (2013), Marijke Francis (2011), Nathalie Geijsbregts (1991), Ilse Stockmans (1987) et Liam Vanden Branden (1996). Tous ont disparus depuis au moins deux ans et les parents (ou tuteurs) ont marqué leur accord à la participation à la campagne.

Dans le cadre de celle-ci, les photos des disparus ont subi un traitement numérique rendant les visages et les regards plus animés. Grâce à une technique 3D, le visage de l’enfant bouge, il regarde et cligne des yeux, explique Maryse Rolland, porte-parole de la Fondation.

La campagne satisfait les familles des enfants disparus. «Aujourd’hui, nous voulons avoir des réponses et cette image émouvante peut toucher», déclare Zeki Cavas, le frère de Gevriye, disparu depuis 31 ans. «Ca ne peut être que positif», ajoute Dirk Vanden Branden, père de Liam disparu il y a 20 ans. «Nous espérons toujours apprendre quelque chose».

Nathalie vous recherche depuis 25 ans:

Les avis de recherche seront diffusés via Twitter et Facebook, sur des panneaux d’affichage numériques notamment dans les principales gares et le métro de Bruxelles, dès ce 16 février.

L’affiche est accompagnée d’un message véhiculé oralement et qui stipule que, même après de nombreuses années, toute indice a toujours son importance. A cet égard, tout renseignement peut être communiqué au numéro de Child Focus 116 000 ou au 0800 30 300 de la police fédérale.

«La campagne de vieillissement de 2009 et celle de 2012 sur Twitter n’ont malheureusement pas permis de récolter des informations pertinentes mais nous n’abandonnons pas l’espoir de recueillir encore certains indices importants», affirme Mme Rolland.