Le transporteur d'électricité Elia étudie actuellement la possibilité d'élaborer un nouveau tracé de la nouvelle liaison électrique souterraine à haute tension qui doit traverser la commune de Woluwe-Saint-Lambert à l'occasion des travaux de renouvellement du réseau électrique bruxellois. La semaine dernière, plusieurs comités de quartier, dont Tervuren-Montgomery, s'étaient élevés contre le manque de respect des normes de santé à l'occasion de la pose de cette nouvelle liaison haute tension entre la rue Charles Quint à Schaerbeek et l'UCL à Woluwe.

Entre-temps, à la suite d'une demande du Collège communal de Woluwe-Saint-Lambert, Elia a suspendu les travaux et a confirmé, mardi lors d'une réunion d'information aux riverains, qu'elle étudie la possibilité d'élaborer un nouveau tracé.

Les critiques des riverains invoquent le principe de précaution et visent surtout la profondeur, jugée insuffisante, de l'enfouissement des conduites et leur proximité avec les habitations, lorsque le tracé quitte les grands axes régionaux pour emprunter des voies communales.

Regrettant l'absence de législation régionale relative aux dangers pour la santé (insomnies, irritabilité, leucémie) que peuvent présenter les champs magnétiques générés par ces conduites, le Comité Tervuren-Montgomery demande qu'Elia tienne compte des normes définies par des comités scientifiques internationaux ou de celles en vigueur en Flandre, aux Pays-Bas, ou dans d'autres grandes villes européennes.

Chez Elia, on se dit prêt à étudier un nouveau tracé, tout en soulignant la complexité de ce travail, étant donné le grand nombre d'instances intervenant, lorsqu'il s'agit d'utiliser davantage de voies régionales pour réaliser les travaux.

Selon le Comité Tervuren-Montgomery, la réunion d'information tenue mardi soir n'a pas calmé les inquiétudes des 200 personnes réunies dans la salle communale. Une nouvelle réunion avec les riverains sera organisée dès qu'Elia aura fait part de son nouveau plan, a indiqué mercredi l'Echevin des Travaux de la commune, Philippe Jaquemyns.