Les CPAS veulent des moyens

WALLONIE Une évaluation de l’impact budgétaire de l’afflux de demandeurs d’asile – sur les CPAS notamment – a été demandée à l’administration fédérale (SPP) de l’Intégration sociale et est attendue pour la fin août, a répondu mercredi le ministre de l’Intégration sociale, Willy Borsus, face à l’inquiétude des CPAS wallons.

Ces derniers ont réclamé au gouvernement fédéral, plus tôt dans la journée, les moyens financiers et de fonctionnement adéquats pour assurer l’accueil et l’accompagnement des demandeurs d’asile fuyant les conflits, principalement au Moyen-Orient. Selon les résultats de cette évaluation, le budget pourrait être revu, a-t-on précisé au cabinet du ministre de M. Borsus.