CINÉMA

Magritte: première victoire devant la justice pour "Marbie"

--
Le tribunal des référés de Charleroi a validé la saisie des données informatiques que contestait "Je te survivrai", le film vainqueur, dans le cadre de l'attribution du Magritte du premier film.

C'est un premier jugement qui en appelle d'autres. Ce jeudi, le tribunal des référés de Charleroi a validé la saisie pratiquée par le producteur de "Marbie, star de couillu les deux églises", sur les données informatiques du concours du Prix du Public.

Pour rappel, le film produit par Dominique Dubuisson a intenté une action en justice contre l'académie Delvaux, responsable de l'organisation des Magritte du cinéma, pour contester la procédure d'attribution du Magritte du premier film, attribué à "Je te survivrai". Selon le producteur carolo, plusieurs irrégularités ont entaché la désignation du vainqueur, à commencer par la prolongation, semble-t-il arbitraire et non fondée, de prolonger la durée de vote sans jamais qu'un huissier puisse en vérifier la conformité.

Il avait donc été demandé au tribunal de saisir en urgence les données informatiques du résultat du concours. Une décision mal perçue, et par l'Académie Delvaux, et par le producteur de "Je te survivrai", qui avaient fait opposition à la décision de justice, réclamant sa rétractation au motif que Big Bang Prod, producteur de "Marbie", aurait agi abusivement.

L'un et l'autre ont été déboutés hier, cependant que le tribunal a également relevé plusieurs éléments eux aussi à charge des plaignants, estimant par exemple que les difficultés rencontrés par Big Bang pour financer son film étaient en partie dues au "dédain manifesté par certaines personnes en charge d'un financement public qui pouvaient apparaître proches de l'Académie Delvaux". Il signale aussi que dans le mail envoyé à son équipe pour "booster" les votes en faveur de son film, le producteur de "Je te survivrai" a eu des propos qualifiés "d'éreintants" à l'encontre de "Marbie". Sans oublier de pointer l'absence officielle de contrôle d'huissier, il conclut que ces éléments sont de nature à jeter un "doute raisonnable" sur les résultats du vote dans les jours qui ont suivi la proclamation.

Suite à ces événements, lLa ministre de la Culture avait déjà annoncé son intention de modifier les règles concernant l'attribution du prix du public.

Suivez notre page Culture sur Facebook