JUDICIAIRE

Rejet du pourvoi en cassation des assassins d’Ihsane Jarfi

Ihsane Jarfi avait été assassiné dans la nuit du 22 avril 2012.
Ihsane Jarfi avait été assassiné dans la nuit du 22 avril 2012.-Belga

La cour de cassation a rejeté ce mercredi en fin d’après-midi le pourvoi interjeté par les trois hommes condamnés pour l’assassinat d’Ihsane Jarfi.

Eric Parmentier, Jérémy Wintgens et Mutlu Kizilaslan s’étaient pourvus en cassation contre l’arrêt de la cour d’assises de Liège les condamnant pour assassinat homophobe. Ils avaient écopé de la peine de réclusion à perpétuité. Jonathan Lekeu, lui, coupable de meurtre homophobe dans cette affaire, n’avait pas introduit de pourvoi en cassation.

La cour de cassation a estimé que l’arrêt de la cour d’assises de Liège ne contenait pas de vices de procédure.

Ce sont les avocats des trois condamnés qui avaient introduit le recours devant la cour de cassation, faisant état d’une erreur de motivation de l’arrêt de la cour d’assises.

Eric Parmentier, Jérémy Wintgens et Mutlu Kizilaslan avaient écopé de la peine de réclusion criminelle à perpétuité, en décembre dernier, par la cour d’assises de Liège.

Ils avaient été condamnés pour avoir commis l’assassinat à caractère homophobe d’Ihsane Jarfi, dans la nuit du 22 avril 2012. Ce dernier, qui était âgé de 32 ans, avait été retrouvé mort le 1er mai 2012 dans la région de Tinlot.

L’enquête avait démontré qu’il avait été attiré pour monter dans une voiture qui s’était immobilisée devant l’Open Bar, un club essentiellement fréquenté par des homosexuels.

Ihsane Jarfi avait été frappé à de nombreuses reprises et massacré avant d’être abandonné dans une prairie de Villers-le-Temple (Tinlot). Il avait agonisé pendant des heures.