PROVINCIALE 4 - Finale du tour final des deuxièmes classés

VIDEO: Modave-Marchin a plus que mérité la P3

L’ambiance au sein du groupe a incontestablement été un des atouts de Modave-Marchin. Léva

Auteur d’un championnat et d’un tour final exceptionnel, Modave – Marchin évoluera en P3 l’an prochain.Modave-Marchin - Fonds-de-Forêt : 63 - 57

Modave-Marchin monte from L'Avenir - Mobile on Vimeo.

Le 4 mai 2013 – il y a deux ans – paraissait dans l’Avenir Huy-Waremme un article titré «L’Union Modave-Marchin vise la P3», qui expliquait que l’ancien Hutois Gaëtan Di Bartolomeo, avec son frère Maxime et son père Toni, étaient fiers d’annoncer la création d’un nouveau club de basket «situé à l’entrée du Condroz» et que ce nouveau club, dès son entrée en matière, allait viser la P3.

Comme la vie n’est jamais un long fleuve tranquille, le nouveau club, qui jouait sa première saison à Marchin (le hall de Vierset devant encore être aménagé pour le basket), n’est pas arrivé à décrocher la montée dès sa 1re année.

Reportant dès lors son ambition sur cette saison-ci, et, cette fois, se montrant largement à la hauteur. Sans toutefois monter directement! Car, tenez-vous bien, bien que n’ayant subi qu’une seule défaite sur tout le championnat – à Alleur, son rival -, Modave n’a pas fini champion! Alleur, qui n’a perdu qu’une fois, également – à Modave-Marchin – a en effet terminé la compétition avec deux petits points d’avantage à l’average. Deux petits points inscrits dans les derniers instants du match entre les deux équipes à Alleur…

Il fallait donc aux hommes de Claude Pirlet, pour monter, passer par le tour final des deuxièmes classés, lequel, jusqu’à nouvel ordre, ne devait faire monter qu’une seule équipe. Et il fallait donc gagner quatre matchs en plus du championnat! Ce que les Modaviens ont fait. Vainqueurs d’Aywaille, d’Herstal et de Haneffe C, les hommes du président Toni Di Bartolomeo se présentaient confiants, samedi, dans la salle de Belleflamme pour affronter Fonds-de-Forêt.

Le match, disputé devant une belle assemblée très animée, était âprement disputé jusqu’au bout, le marquoir indiquant 60-57 à 1’25 de la fin, avant que Dario n’inscrive un panier libérateur une vingtaine de secondes plus tard (62-57). Les Marchinois, en effet, ne lâchaient plus rien, et, au final, face aux pourtant efficaces Remion et Dufrasne, remportaient un succès mérité quand on se rendait compte qu’ils n’avaient perdu que le premier quart-temps.

Autour d’un «roc» Charlier omniprésent, les joueurs de Claude Pirlet, privés de Gaetan Di Bartoloméo, blessé, et toujours de leur pivot Ludwig Hartung, géraient admirablement leur petit banc (ils étaient sept), et malgré deux joueurs à cinq fautes (Dandois et Charlier), gagnaient le match et le droit d’évoluer en P3 la saison prochaine. Une montée qui, vu l’exceptionnelle saison des Blancs, était aussi savoureuse qu’un titre de champion.

Quarts temps: 10e 13-16, 20e 30-29, 30E 47-43, 40E 63-57.

MODAVE-MARCHIN: Dandois 12, Pirlet 23, Courtois 0, Charlier 12, Vanmalderen 2, Dario 11, Étienne 3

FONDS-DE-FORÊT: Coetsiers 6, Gilson 1, Zaghet 2, Bodeux 1, Creppe 10, Remion 18, Dufrasne 18, Beaumaikers, 1 Demarcelle