LIÈGE

Le Cercle homosexuel estudiantin a 20 ans, le monde a changé depuis 95

Le Cercle homosexuel estudiantin a 20 ans, le monde a changé depuis 95

Le Cercle Homosexuel Estudiantin Liégeois (CHEL) a tenu sa première permanence le 2 mars 1995. BELGA – Nicolas Lambert – Photo d’illustration

C’est en 1995 que naissait le CHEL à Liège. Vingt ans plus tard, son président Maxime Lafosse considère que la société a considérablement évolué, mais qu’il reste du pain sur la planche.

C’était à la fin de l’hiver, le 2 mars 1995, que naissait le Cercle Homosexuel Estudiantin Liégeois (CHEL), à l’initiative de quelques jeunes, soucieux de se rassembler et d’unir leurs forces, parfois, pour mener le combat. Il s’agissait alors du début d’un mouvement qui n’a fait que s’étendre, avec des cercles du même type dans d’autres villes wallonnes, mais aussi un monde associatif de plus en plus fourni en Cité ardente, pour les mouvements LGBTQI (Lesbiennes Gays Bisexuels Transgenres Queers Intersexes).

L’anniversaire a été célébré la semaine dernière au palais provincial de Liège, une occasion pour le CHEL de rassembler les anciens et les nouveaux, en se souvenant des actions menées.

«Il faut savoir qu’un CHE existe à Bruxelles depuis 1982. C’est en voyant ce qui se passait là, en ayant envie de se réunir, qu’un groupe de jeunes a formé le cercle à Liège», explique Maxime Lafosse, qui en est le président depuis un an et demi. «Beaucoup de monde y est passé. Il n’est pas obligatoire d’être étudiant pour en faire partie, mais il faut avoir moins de 30 ans. Du coup, le turnover est important».

«

2003 et 2006 ont été des années importantes, puisqu’elles coïncident avec les avancées législatives
sur le mariage et l’adoption.
À chaque fois, le sujet a été abordé sur la place publique.

»

Depuis le début, l’essentiel des actions du CHEL s’inscrit dans une double dynamique. Il s’agit tout d’abord de l’aspect festif et convivial, avec l’organisation ou la participation à des événements divers, tels que le Cabaret du CHEL, événement qui vivra sa 19e édition en avril.

Le CHEL s’est également attribué une mission d’accueil, d’écoute, de service. «Le mouvement est né dans les locaux du planning familial SIPS, rue Sœurs-de-Hasque. Nous y tenons encore nos permanences (les jeudis de 17h30 à 19h30, NDLR), ainsi qu’à la Maison Arc-en-Ciel (rue Hors-Château, le 1er jeudi du mois, NDLR)», ajoute Maxime Lafosse.

De l’écoute, des conseils, un encadrement, voire tout simplement un dialogue sont régulièrement proposés. En 1995, il s’agissait régulièrement d’aider des jeunes à vivre leur homosexualité sereinement. Vingt ans plus tard, «il faut reconnaître que la société a considérablement évolué. Il reste beaucoup de boulot, mais les mentalités ont bougé», se réjouit Maxime Lafosse. «Cela étant, la société reste largement hétéronormée, c’est-à-dire qu’elle se structure selon des normes faites pour l’hétérosexualité.»

«Le nombre de cas “à problèmes” auxquels nous sommes confrontés est peut-être un peu moins important, mais il en existe toujours», qu’il s’agisse d’un rejet familial ou d’un autre contexte difficile. «2003 et 2006 ont été des années importantes, puisqu’elles coïncident avec les avancées législatives sur le mariage et l’adoption. À chaque fois, le sujet a été abordé sur la place publique et de nombreuses personnes se sont rendu compte que les couples homos étaient des gens qui s’aiment comme les autres», ajoute le président du CHEL.

Si les avancées sont sensibles dans l’acceptation de l’homosexualité et de la bisexualité, «reconnaissons que ce n’est pas le cas pour les transgenres. Il me semble que c’est à ce niveau que nous allons devoir travailler ces prochaines années», tempère-t-il.

Au programme

Parmi les rendez-vous qui marqueront le vingtième anniversaire du CHEL, voici une soirée festive et une conférence.

– La «19ème nuit des Starchelettes», cabaret annuel du CHEL. Quand? Les 17 et 18 avril, à 20h. Où? Au Théâtre Universitaire Royal de Liège, Quai Roosevelt 1b, 4000 Liège. Prix? 5€ (membre CHEFF), 6€ (étudiant.e), 7€ (prévente et réseau Arc-en-Ciel Wallonie), 9€ (sur place).

– «Retour aux sources: les origines (liégeoises) de l’associatif LGBT», animation-conférence. Dans le cadre des semaines Arc-en-Ciel. Quand? Le 7 mai, à 19h30. Où? À la Maison Arc-en-Ciel de Liège, Rue Hors-Château 7, 4000 Liège. Prix? Entrée libre.

Plus d’infos sur www.chel.be