Un destin incroyable. C’est ce qu’Aurélie Bévière, Jean-David Morvan et Gaëlle Hersent ont choisi d’adapter (du livre de Serge Aroles). Et ce destin, c’est celui d’une Tarzan au féminin en plein XVIIIe siècle, Marie-Angélique Le Blanc. Cette femme aux origines encore floues a ainsi erré dans les forêts françaises pendant très longtemps avant de se voir recueillir. Et de devenir une femme bourgeoise respectable.

L’histoire est captivante mais le trait d’Hersent laisse un petit peu dubitatif. S’il est ultra-vivant et suggère la vitesse, il inhibe aussi les émotions des personnages. Dommage.

Morvan/Bevière/Hersent, Delcourt, 200 p., 24.95€.