« On enchôme ou on désenchôme »

Le monde du chômage, comme le monde du travail est structurel et nécessaire au monde fermé de la spéculation et du capital; on enchôme ou on désenchôme en fonction des crises régulières de la finance, de la spéculation, ou de la surproduction.

Pourquoi le chômeur ou le travailleur culpabiliserait-il alors qu’il sert à créer la richesse d’une minorité non solidaire? N’oublions pas que des chômeurs peuvent devenir travailleurs à condition que des travailleurs se retrouvent au chômage. Le plein-emploi a-t-il déjà existé? Il faudrait qu’on s’habitue à vivre en fonction de cela sans stigmatiser le monde du chômage.