Testez la deuxième dictée du Balfroid pour débuter 2015

Voici la deuxième des quatre dictées préparatoires aux demi-finales du Balfroid. Un bon exercice après ces deux semaines de vacances.

La dictée

Un mois d’août (aout) maussade

Les esprits grincheux s’en donnent à cœur joie. Ils maugréent sans désemparer sur ce temps qui, disent-ils, gâche leurs vacances.

D’autres, plus réalistes, ont des occupations à l’intérieur ou privilégient des jeux avec leurs enfants pour remplir ces longues journées.

C’est vrai, la pluie qui nous a arrosés n’était pas toujours la bienvenue, mais nous évitait aussi d’arroser nos parterres.

On faisait une halte chez la voisine ou chez des amis oubliés.

Les intempéries que nous avons subies n’avaient pas que de mauvais côtés.

Finalement, c’est sûr, les optimistes se sentent plus heureux que les ronchonneurs.

Les corrections

Si on faisait une «halte» parmi les adjectifs qualificatifs?

– Quelques adjectifs qualificatifs parsèment cette dictée. Il faut savoir qu’ils ont deux fonctions possibles.

1 – Ils sont épithètes et s’accordent directement avec le nom auquel ils se rapportent.

– Ainsi grincheux va avec esprits au masculin pluriel. Quoi qu’il en soit, le masculin singulier s’écrit déjà de la même manière; il fait au féminin grincheuse puisque les noms ou les adjectifs se terminant par «eux» font «euse» au féminin.

longues s’accorde avec journées, au féminin pluriel.

oubliés est sans doute participe passé employé seul, néanmoins s’accorde comme le qualificatif avec amis au masculin pluriel.

mauvais se rapporte à «côtés» au pluriel, lui aussi s’écrit de la même façon au singulier.

2 – Ils sont attributs.

Ici, il n’y en a qu’un; c’est heureux, attribut de optimistes; se sentent veut dire sont, verbe copule. Heureux est identique à grincheux.

C’, ce, ces, se, ses, s’

Ces déterminants ou pronoms doivent s’écrire à bon escient.

– Devant un nom, il faut écrire ce ou ces ; ce temps, ces longues journées: ce sont des déterminants démonstratifs.

Le c’ égale cela; c’est un pronom démonstratif: c’est vrai, c’est sûr.

se s’écrira dans un verbe pronominal; par exemple se pencher; il est pronom donc.

– ses devant un nom indique une possession, l’écolier utilise ses cahiers, les siens, c’est un adjectif possessif.

Des verbes et des participes passés

– s’en donnent: verbe pronominal; remarquez le «s’» (se) comme expliqué précédemment.

– Ils maugréent, du verbe maugréer, égale rouspéter, à la troisième personne du pluriel du présent de l’indicatif.

– désemparer nous rappelle qu’il faut un «m» devant un «p» ou un «b» ou un autre «m».

– privilégient, du verbe privilégier, aussi à la troisième personne du pluriel du présent de l’indicatif.

– nous a arrosés: passé composé; le participe passé «arrosés» s’accorde avec son complément direct «nous», au masculin pluriel quand il n’y a pas d’autre précision.

– que nous avons subies: cette fois le complément d’objet direct est «que» mis pour «intempéries» avec «es».

Attention aux mots avec consonnes doubles

– donnent, occupations, arroser, parterres, ronchonneurs.

Il faut apprendre ces mots, car il n’y a pas d’autre moyen de s’en souvenir.

Allons! Bonne année à tous et à la semaine prochaine pour un nouvel exercice préparatoire.