CONSO

Bières de Noël: une tradition bien de saison

Bières de Noël: une tradition bien de saison

Michael Vermeren, prof de bierologie au Cefor à Namur nous explique comment servir et déguster une bière. EdA - Jacques Duchateau

Entre tradition et marketing, les bières de Noël occupent les rayons depuis la mi-novembre. Et chacun a sa stratégie.

Depuis la mi-novembre, elles sont en bonne place dans les rayons des bières. Les bières de Noël, généralement fortes, foncées, plus ou moins épicées ou houblonnées sont une tradition bien ancrée pour la plupart des brasseries, grandes ou petites.

Cette bière saisonnière ne pèse pas lourd dans la production annuelle des brasseries, entre 3 et 5% à peine. Mais chacune a ses raisons de ne pas rater le rendez-vous. À la brasserie de la Botteresse à Saint-Georges, on fait un ou deux brassins de cette version corsée qui pointe à 10,5°, «pour le plaisir de faire un brassin inhabituel et parce qu’il y a une demande», dit simplement le brasseur José Poncin.

Il y a aussi les aventuriers, pour qui c’est l’occasion de tester chaque année une recette nouvelle. C’est le cas de Daniel Lessire de la Brasserie Millevertus à Breuvanne (Tintigny). «La bière de Noël, c’est une tradition, c’est fun et il y a une vraie demande pour ça». Pour sa Douce vertu de Noël, dont il lance la production en août, il «amène de petites variations: un autre houblon, un autre malt, une épice. Cette année, c’est de l’écorce d’orange. J’ai la chance de ne pas être prisonnier d’une recette, je ne fais pas de l’Orval». Et si son brassin de Noël plaît, il commercialisera la recette le reste de l’année sous l’étiquette de Douce vertu.

À la brasserie Dubuisson à Pipaix (Leuze-en-Hainaut), on n’est plus dans la petite brasserie artisanale: les volumes sont nettement plus importants, pourtant toute la production de Bush de Noël est partie. Là, depuis 20 ans qu’on la produit, cette bière de saison est une façon de fidéliser de nouveaux consommateurs: «On étudié les différents profils de nos consommateurs, détaille Philippe Mevis, responsable des ventes pour la Belgique. Et on sait qu’un amateur de blondes, n’est pas forcément un amateur de brunes. La Bush est blonde ou ambrée alors que la cuvée de Noël est foncée cuivrée. C’est une façon pour la marque d’aller chercher d’autres clients».

Bière de Noël et bière d’hiver

Les brasseries jouent sur l’effet de rareté en annonçant des quantités limitées. Résultat: certaines marques sont en rupture de stock avant les fêtes. La difficulté pour elles, c’est de bien estimer le volume qu’elles pourront écouler. Pas simple quand on doit lancer la production en été. Parce que le souci avec ces bières, c’est qu’après Noël… c’est plus Noël. Alors pour ne pas s’encombrer de stocks après les fêtes, certaines brasseries ont des bières hivernales et non plus de Noël, comme la N’Ice Chouffe, la Goliath Winter (brasserie des légendes), la Grimbergen Hiver… Une façon d’étaler la période de production et de vente.

Comme à la brasserie d’Achouffe à Houffalize (du groupe Duvel Moortgat qui produit une dizaine de marques dont Duvel, Vedett, Maredsous ou Liefmans) où on étale la saison de la N’Ice Chouffe de la mi-octobre à la mi-février.

Coups de coeur

On a demandé à Michael Vermeren de nous parler de ses coups de cœur.

1. La Grelotte, 9°, Brasserie Graindorge à Hombourg (Plombières)

Une bière de Noël un peu épicée et caramélisée.

2 et 3 T’sjeeses Reserva, 10°, Brasserie De Struise à Oostvleteren

Deux bières amères et fortes. Elles sont vieillies en fûts de porto pour la première plus fruitée et sucrée, et de bourbon pour la deuxième, plus sèche.

4. Winterkoninkske Haspengouwse Grand Cru, 13°, Brasserie Kerkom à Saint-Trond

Veloutée, liquoreuse, avec des notes de café, de chocolat et de sucre candi brun, c’est «la Rolls» des bières de Noël. Uniquement en bouteilles de 75 cl.

5. Stille Nacht, 12°, De Dolle Brouwers à Esen (Dixmude)

Une bière ambrée assez forte qui a un côté velouté et doux, mais une belle amertume.

6. X-mas Zinnebier, 7,8°, Brasserie de la Senne à Bruxelles

Fidèle à son style, la brasserie de la Senne propose une bière de Noël bien houblonnée, assez différentes des autres bières de Noël plus sucrées et épicées.

7. St. Bernardus Christmas, 12°, Brasserie St. Bernardus à Watou (Poperinge)

La brasserie est connue pour sa St. Bernardus 12. Comme elle, la cuvée de Noël est assez forte et élaborée avec des houblons belges uniquement. Un peu épicée, sucrée et veloutée.

8. Christmas Slaapmutske, 7,4°, Brasserie Slaapmutskeà Melle

Située dans la même rue que le géant Huyghe qui brasse la Delirium, cette microbrasserie propose des variétés de bières originales en petites quantités. Sa Slaapmutske de Noël est plutôt amère et pas trop épicée.