LIÈGE -

Le projet de cinéma à la Mediacité flingué par urbAgora

Le projet de cinéma sur le site de la Médiacité fait des vagues.
Le projet de cinéma sur le site de la Médiacité fait des vagues.-Thierry du Bois

L’enquête publique concernant le projet de salles de cinéma à la Médiacité se clôture ce mercredi. L’ASBL urbAgora ne le voit pas d’un très bon œil.

L’enquête publique concernant l’implantation de six salles de cinéma à la Médiacité à Liège se termine mercredi. L’ASBL Urbagora demande aux autorités liégeoises de refuser ce projet, ou à tout le moins de le modifier largement.

Ces six salles de cinéma, pouvant accueillir jusqu’à 1100 spectateurs, sont portées par la société Belga Films, qui souhaite s’implanter à Liège depuis de nombreuses années. Le complexe doit s’installer juste à côté de la galerie commerçante Médiacité, à l’angle du quai Mozart et de la rue Armand Stouls.

Alors que l’enquête publique s’achève mercredi, l’ASBL Urbagora (qui entend alimenter le débat urbain dans la Cité ardente) a rendu une analyse négative de ce projet. Selon elle, «Mediaciné» risquerait de mettre en péril la survie du cinéma Palace (Kinépolis) et celle du Sauvenière (Le Grignoux), car la demande deviendrait trop importante par rapport à l’offre.

Urbagora dénonce également l’absence d’ouverture du bâtiment sur la rue, puisque l’unique entrée se fera via le 1er étage de la galerie. Selon elle, cela risque d’attiser un sentiment d’insécurité. Elle regrette qu’aucune interaction ne soit prévue avec le quartier.

L’ASBL affirme que l’implantation des cinémas aggravera les problèmes de mobilité. Elle observe que les dernières séances se termineront après le passage des derniers bus, qu’aucun emplacement vélos n’a été prévu et que donc le moyen de locomotion privilégié sera la voiture.

«La demande de permis de bâtir devrait être refusée par l’autorité communale», écrit Urbagora dans son analyse. Dans le cas contraire, «l’expression formelle du projet devrait être profondément revue». L’association suggère notamment d’y intégrer des espaces publics et verts.