ETTERBEEK

On a testé Pauz, premier «bar à sieste» de Belgique: «Pour rembourser notre dette de sommeil»

Ce «fauteuil» japonais, munis de 100 airbags, procure la sensation de quatre masseurs simultanés.  (Photo ÉdA – Julien RENSONNET)
Ce «fauteuil» japonais, munis de 100 airbags, procure la sensation de quatre masseurs simultanés. (Photo ÉdA – Julien RENSONNET)-ÉdA – Julien RENSONNET

«À midi, on peut se nourrir d’autre chose que de tartines». C’est l’avis des créateurs du premier «bar à sieste» de Belgique. 15 minutes, et ça repart.

«On est beaucoup plus performant et concentré après la sieste. Pas deux heures, c’est trop long: entre 15 et 25 minutes, c’est bien». Au Japon, les entreprises aménagent même des espaces dédiés dans leurs locaux alors qu’en Chine, le droit à la sieste est gravé dans la constitution.

Chez nous, le coût immobilier pousse les boîtes à restreindre l’espace. On est loin des bonnes résolutions ...