MUSIQUE - SESSION ACOUSTIQUE

Live buzz : le bel envol d'Ivan Tirtiaux

Des chansons pleines de poésie, en français, une belle voix grave, voilà « L’Envol », le premier album d’Ivan Tirtiaux.

Voilà plusieurs années qu’il propose ses chansons sur scène. Cette fois, Ivan Tirtiaux a bouclé un « gros dossier » en les gravant sur un premier album, « L’Envol ». Un joli titre, symbolique, qui lui est arrivé un peu comme ça, comme les chansons qui lui viennent souvent dans le mouvement, confie-t-il, lui, amateur de voyages et de marche en montagne


« On avait cherché beaucoup avec le photographe et puis cette image de couverture ça nous parlait, on ne savait pas dire pourquoi. J’ai cherché un titre et c’est vraiment un titre qui fait lien entre toutes les chansons. Sur la photo, ça fait un peu comme deux ailes, la mélancolie qui s’échappe… Je voyais aussi le fait de survoler qui est très présent dans les chansons : on traverse les océans, on voyage autour de la terre, on passe par-dessus les tuiles… Et puis, je pense qu’un titre peut conditionner le reste. »

Accompagné de son contre-bassiste Mathieu Verkaeren, Ivan Tirtiaux nous a proposé trois titres en acoustique, dans notre studio. Le premier, Charlatan, dans notre première vidéo ci-dessus.

Nous vous invitons a régler le niveau de lecture sur HD pour une qualité d'image et de son optimale.


Et 11 titres tissés ensemble par la voix profonde d’Ivan Tirtiaux sont traversés de beaucoup d’instruments dans des arrangements où se mêlent folk, blues, ou bossa. Une dernière couleur qu’il a ramenée du Brésil, lors d’un voyage qui l’a beaucoup marqué, dit-il. « Les Brésiliens sont fiers de leur culture. Ça m’a frappé d’autant plus que je trouve qu’en Belgique, on n’est pas assez fiers de notre culture. On ne défend pas beaucoup les artistes belges.

En français dans le texte

C’est d’ailleurs là que j’ai commencé à écrire et à chanter en français. Parce qu’avant ça je faisais comme beaucoup de gens, je chantais en anglais, plus ou moins correctement. Et j’ai senti que j’étais beaucoup plus juste, même si je parle anglais couramment. J’arrivais à un autre palier au niveau émotionnel, à une authenticité. Il se passait des choses plus fortes, plus qu’en anglais où j’avais l’impression de me cacher derrière une langue. »

Deuxième titre, c'est une reprise d'une chanson de Léo Ferré : La vie d'artiste :
 

 

« Je vis en français, je rêve en français. Ce que j’écris est très lié à mon vécu. Passer par cette langue, en ce qui me concerne, c’est le bon choix ».

Enfin : Pourquoi remettre à demain ? :
 


Auteur, compositeur, musicien et chanteur, Ivan Tirtiaux avoue avoir beaucoup de plaisir à être sur scène, où il partage une belle complicité avec ses musiciens. À voir en duo ou en version quartet.

 

« L’Envol », LÀ Productions.

Les dates de ses prochains concerts :

- le 8/11 avec Antoine Chance à la maison de la culture d'Arlon
- le 14/11 au CC L’Etable d’Hôtes à Ittre
- le 21/11 au CC de Saint-Georges
- le 29/11 au Confluent à Bomal
- le 4/12 au Rideau rouge à Lasnes
- le 7/12 à la Maison de la création à Laeken
- le 12/12 au Fourquet à Berchem Saint Agathe
- le 5/2/2015 avec Nicolas Michaux à l’Eden de Charleroi

Ivan Tirtiaux sur internet et sur facebook

Toutes nos sessions Live buzz