IXELLES

«Trop de luxe, trop peu de kots» à Universalis Park: Englert se rétracte

Le projet n’intègre pas assez de logement étudiant, selon ses opposants. (Projection Art&Build)
Le projet n’intègre pas assez de logement étudiant, selon ses opposants. (Projection Art&Build)-

Le projet Universalis Park a attiré 200 contestataires ce jeudi au conseil communal d’Ixelles. Ils demandent que le projet soit repensé dans cette zone «à haute valeur biologique». En intégrant davantage de kots.

À l’initiative du Comité «Sauver La Plaine», quelque 200 personnes se sont rassemblées, jeudi soir, pour interpeller le conseil communal d’Ixelles au sujet du projet Universalis Park. De son côté, le prix Nobel de physique François Englert s’est rétracté et a demandé à ce que son nom ne soit pas associé à ce projet controversé via la dénomination d’une rue.

Julie Distexhe, représentante du Comité «Sauver La Plaine», a plaidé pour que le projet soit repensé et a rappelé que le PRDD (Plan régional de Développement durable) classe ce site universitaire comme une zone à haute valeur biologique: «Il n’y a pas eu d’étude d’incidence globale. La commune peut demander cette étude. […] Dans le PRAS (Plan régional d’Affectation du Sol), toutes les zones ayant une valeur écologique n’ont effectivement pas une affectation verte. Ne faudrait-il pas cependant arrêter d’utiliser le PRAS comme un bouclier et adopter une attitude responsable en utilisant le PRDD comme l’indicateur qu’il est censé être?»

+ LIRE AUSSI | «Universalis Park: des incidences démesurées»
+ LIRE AUSSI | Les étudiants refusent que le luxe défigure le Campus

Englert recule

Le groupe Écolo a souligné l’absence de logement étudiant dans la première phase. Julie De Groote (cdH) a questionné sur la raison de ne pas saisir l’opportunité de développer un nouveau projet régional: «La déclaration politique régionale donne la priorité aux kots estudiantins – alors que ce projet va surtout construire des logements de luxe à Ixelles – et veut repenser la ville avec 10 grands projets-phare. Deux des dix concernent La Plaine: d’un côté repenser Delta, et de l’autre faire des casernes une ville estudiantine».

Contacté par le groupe Écolo J, le prix Nobel de physique François Englert s’est rétracté et a demandé à ce que son nom ne soit pas associé à ce projet controversé via la dénomination d’une rue.

La cession gratuite d’une partie des voiries du site et l’accord pour ses aménagements par Universalis Park ont été approuvés au conseil communal.