NAMUR

La Donnerie, une brocante virtuelle

La Donnerie ? Une brocante virtuelle où tous les objets sont gratuits.
La Donnerie ? Une brocante virtuelle où tous les objets sont gratuits.-EdA

Ne plus jeter, mais donner. Ne plus acheter, mais demander. Voilà les principes de la Donnerie de Namur, forte de 400 membres sur internet.

Ce qui m’encombre est sans doute recherché par autrui. Ce dont j’ai besoin dort peut-être dans le grenier du voisin… C’est sur base de ce principe de bon sens que s’est fondée la Donnerie de Namur.

La Donnerie met en relation des personnes ayant des objets à offrir ou à demander. Après une inscription simplissime sur internet, tout se passe par email. On envoie sa requête ou son offre à l’adresse de la Donnerie et chaque membre la reçoit dans sa boîte à messages.

On peut tout proposer, dans les limites de la légalité. L’échange est toujours gratuit. Il ne peut porter que sur des biens, non sur des services. Cela va de la petite cuillère au camion de terre.

Super active

À ce qu’on a pu observer, le système est dynamique et fonctionne bien. Les annonces sont nombreuses et il ne faut pas des heures pour que la plupart suscitent un intérêt. «Il est difficile de tenir des statistiques précises, note Adeline Guerriat, modératrice de la Donnerie. Quand un objet est effectivement donné, et surtout quand un objet recherché est trouvé, cela n’est pas forcément signalé sur la liste, cela se passe en message privé entre les intéressés. Mais on peut dire que ça bouge bien, et d’autant mieux que le nombre de membres augmente.»

La Donnerie a été initiée en septembre 2012 par Adeline Guerriat. «Une Donnerie virtuelle fonctionnait sur Louvain-la-Neuve, explique-t-elle. Je me suis dit: c’est simple à mettre en place, pourquoi pas à Namur? Nous étions dix membres à la création, nous sommes 400 aujourd’hui, ce qui fait de la Donnerie namuroise l’une des plus actives de Wallonie.»

C’est principalement le bouche-à-oreille qui attire les membres. «Quand on reçoit gratuitement une planche à repasser, par exemple, on en parle autour de soi, dit Adeline. Même chose lorsqu’on se défait facilement – et en faisant plaisir, en plus – des objets dont on n’a plus besoin après un déménagement.»

http://listes.agora.eu.org/listinfo/donnerie-namur

Suivez notre page L'Avenir Namur sur Facebook