FRANCOFOLIES DE SPA

Francos de Spa - Une folle soirée en coulisses avec Patrick Bruel (7 vidéos)

Patrick Bruel a mis le feu à Spa samedi soir où il se produisait pour la quatrième fois. Nous l’avons suivi depuis son arrivée chahutée à l’hôtel Radisson jusqu’à sa sortie de scène, au milieu de la nuit. Entre conférence de presse, interviews, moments avec les fans, le chanteur était décontracté, toujours aussi heureux de se produire en Belgique. Découvrez sa soirée en 7 vidéos.

Mais avant tout, plongez-vous dans cette magnifique ambiance de son concert spadois dans notre première vidéo ci-dessus.

Une foule presque hystérique

Arrivé sur le coup de 18h40 à Spa, Patrick Bruel a reçu un accueil triomphal devant l’hôtel Radisson (vidéo ci-contre). Comme à chacune de ses apparitions, des centaines de fans l’attendaient en espérant pouvoir décrocher une photo, un autographe ou même juste pouvoir le toucher.


Après avoir réussi à s’introduire dans le hall de l’hôtel sous l’escorte d'un garde du corps un peu débordé, c’est sur la grande terrasse du quatrième étage que le chanteur français est attendu pour une interview en direct dans le journal de la RTBF. Le rendez-vous est fixé à 19h48 précise. « Je vais vite manger un bout et je reviens », glisse-t-il à l’équipe technique un quart d’heure avant la prise d’antenne. Le journaliste relit ses questions, le caméraman peaufine les derniers réglages. Tout est prêt. L’arrivée de la pluie, elle, n’était pas prévue. « Doit-on changer d’endroit pour faire l’interview ? », demande la productrice à son caméraman. « Non, c’est bon, je peux bien faire ça dehors sans souci », lui lance Patrick Bruel alors qu’on s’affaire pour lui trouver un parapluie. Ambiance d'interview entre terre et ciel dans notre vidéo ci-dessus.


Un timing réglé comme du papier à musique

« Dès que le JT est fini, c’est à votre tour, vous avez deux minutes car nous avons une autre interview avec Vivacité à 20h00 », explique Katia Mahieu, l’attachée de presse de Patrick Bruel, à Nicolas Gaspard, journaliste de Nostalgie. Tout en bas, des fans ont repéré le chanteur sur le toit de l’hôtel et crient pour attirer son attention. Il leur fait de larges signes, amusé.

Après cette première interview radio, c'est à notre tour de pouvoir passer avec lui quelques instants minutés. Nous avons préparé deux petites interviews. La première dans notre vidéo ci-dessous. La seconde interview, vous la découvrirez sur notre site internet lundi matin. Un peu de patience...
 

Une centaine de journalistes

Deux interviews radio plus tard, menées tambour battant dans le hall de l'hôtel, Patrick Bruel a rendez-vous pour la conférence de presse officielle des Francofolies. « On va passer par le passage secret », lui lance Katia alors que le hall de l’hôtel est à nouveau pris d’assaut par des dizaines de personnes.

La salle de presse est pratiquement trop petite pour accueillir la centaine de journalistes venus assister à la conférence de presse. « Waouw, ça j’ai rarement vu, c’est plutôt intimidant », lance le chanteur avant de se prêter au jeu des questions-réponses.

Les questions fusent les unes après les autres. Le chanteur y répond, sans langue de bois et avec beaucoup de sincérité, voire même une pointe d'émotion quand il évoque sa relation privilégiée avec son public. Il revient aussi sur les deux dernières dates de sa tournée "sur le continent", au stade de Lille. Puis après ce sera Londres...

Découvrez l'ambiance de cette conférence de presse dans notre vidéo ci-dessus.
 

Backstage... dans les coulisses du concert

Une petite heure de battement pour s’isoler et se détendre un peu et Patrick Bruel se dirige doucement vers les coulisses de la scène Pierre Rapsat. Devant cette grande scène, où s'affairent encore les techniciens, certains fans l’attendent depuis l’ouverture des grilles (d'autres même depuis midi). Les premiers « Patrick, Patrick » se font entendre, les musiciens profitent de ces derniers instants de calme pour se préparer.

Dans cet espace privilégié que l'on appelle le backstage, chacun se détend comme il peut, alors que d'autres s'activent comme des petites fourmis (dans notre vidéo ci-contre). On retrouve Katia, l'attachée de presse, qui donne au réalisateur télé de la RTBF les dernières consignes pour l'enregistrement du concert. Il y a aussi le batteur Loïc Pontieux et Romane Chelminski, le guitarite, en pleine décontraction à quelques minutes de la montée des marches qui les conduiront sur scène. Une violoncelliste accorde une dernière fois son instrument. La température monte d’un cran. Le show peut commencer...

« Je n’ai pas envie de les quitter »

Après deux heures de spectacle d’une intensité incroyable et deux rappels, Patrick Bruel sort de scène, trempé, le regard émerveillé, alors que 9.000 personnes scandent son nom. « Je n’ai pas envie de les quitter mais bon, il faut bien que ça s’arrête. C’est juste incroyable ce qui se passe ici. » Découvrez la sortie de scène de Patrick Bruel et son émotion après ce concert dans notre vidéo ci-dessous.
 


Après Forest et le Wex de Marche-en-Famenne, Spa était le dernier concert de Patrick Bruel en Belgique. Le chanteur fixe d’ores et déjà rendez-vous à ses fans les 5 et 6 septembre au stade de Lille pour un concert « qui sera une véritable apothéose », conclut-il avant de partir à la rencontre de trois fans chanceuses de pouvoir le rencontrer à l'issue de son spectacle.  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo JR Marot