LIBRAMONT

Tomorrow, une porte ouverte sur l’espoir

Tomorrow, un Salon où l’on se pose des questions et où l’on tente de trouver les réponses.
Tomorrow, un Salon où l’on se pose des questions et où l’on tente de trouver les réponses.-EdA

La page de cette première européenne qu’aura été Tomorrow, le Salon des utopies durables, s’est refermée sur l’avenir de la société, à Libramont.

À l’heure où nous écrivons ces lignes, il est évidemment trop tôt pour dresser un bilan du Salon Tomorrow. Mais, en tout cas, Jean-Claude Raskin, son initiateur a vu se concrétiser un vieux rêve qui l’a fait remonter jusqu’à son enfance. Il convient de rappeler qu’ils auront été trois partenaires à mettre sur pied cet événement qui n’est autre qu’une première européenne: la SA Libramont Exhibition & Congress, la Société royale du cheval de trait ardennais et l’association «Les œufs dans le même panier», cette dernière étant une association de fait, société de consultance qui conçoit et est prestataire d’événements, d’animations publiques et médiatiques.

Au total, une cinquantaine d’entreprises, d’associations et de projets ont pu ainsi être découverts en visitant les différents stands, en assistant aux diverses conférences, en participant aux ateliers et aux animations proposés. On ajoutera qu’au-delà de l’aspect commercial, ces entreprises ont eu l’occasion de démontrer leur savoir-faire, mais aussi de susciter l’émulation auprès du grand public.

Le moment de la réflexion

Tomorrow aura été également un Salon portant le visiteur à la réflexion. À se dire par exemple que le carburant fossile n’est pas éternel et donc de penser aux énergies futures – dont certaines sont déjà en pleine expansion – telles que le vent, le soleil, l’eau, la terre, voire une matière ou une méthode encore inconnue de nos jours.

L’événement aura été encore une occasion de prendre conscience que la planète est soumise à rude épreuve. Cela à cause du déboisement massif en Amazonie, des émissions de gaz à effet de serre, de l’appauvrissement des sols. Voilà de quoi accélérer le réchauffement climatique responsable de toujours plus de catastrophes naturelles. Y a-t-il des solutions pour demain? Oui, sans doute, comme par exemple cette douche à recyclage d’eau. Comme ces voitures mues par l’énergie électrique que de plus en plus de marques construisent désormais. Et puis, on ne doit pas oublier non plus que la population mondiale s’accroît sans cesse et que les ressources s’épuisent. Il faudra donc chercher des solutions.

Tomorrow, au travers de ces exemples, aura été un Salon où l’on se pose des questions et où l’on tente de trouver les réponses. Mais il aura surtout eu le mérite d’être une porte ouverte sur l’espoir d’un véritable avenir pour l’être humain.

Suivez notre page L'Avenir Luxembourg sur Facebook