Un mètre de fabuleux drôles d’oiseaux !

Un mètre de long si l’on déplie ce petit livre accordéon, plein de fabuleux oiseaux qui aideront les petits à compter jusqu’à 10. Signé Csil et Séverine Vidal.

Visez leurs grands yeux, sinon tristes, en tout cas placides, peut-être perplexes: pas de doute, avec leurs fines pattes, les fabuleux volatiles très stylisés qu’a dessinés la Française Csil pour 55 Oiseaux ne sont pas sans rappeler les Shadoks, série (culte) d’animation télé dessinée par Jacques Rouxel fin des années 60.

Mais ici c’est aux tout-petits que s’adresse ce livre accordéon de format carré. Une quinzaine de pages pour apprendre à compter jusqu’à 10. Une page pour chacun des nombres de 1 à 9 (les nombres à une patte?) deux pages pour le plus grand, le 10, qui, évidemment, prend davantage de place.

Un, deux, trois… jusqu’à dix. Faites l’addition. Au total, 55 oiseaux, hypercolorés. Qui ne sont pas seuls: une fillette les accompagne et, un moment, accueille le premier sur son épaule, et un peu plus loin quatre autres sur son bras. Bras? Non, «ma branche», dit l’enfant qui, à la fin, pour les dix derniers oiseaux peints sur des murs, ouvrira les fenêtres, car «on ne sait jamais». Il y a un chat aussi, déçu d’en sentir sept sur son dos. Pas des oiseaux pour le chat, ça!

Le texte, signé Séverine Vidal, est bref, plein de poésie: quand ils sont trois à voler en tous sens, ce sont «trois oiseaux (qui) se perdent, hésitent, cherchent, comme s’ils s’étaient trompés de ciel».

Les auteurs, Françaises toutes les deux, se connaissent peu (et d’ailleurs depuis peu), mais elles s’entendent bien et signent avec 55 Oiseaux, leur deuxième collaboration. Elles ont aussi sorti fin 2012 l’admirable Rien qu’une fois évoqué ci-contre et que l’on recommande aussi, aux petits comme aux grands, et en tout cas à tous ceux qui ne demandent qu’à rêver et à s’envoler un peu.

« 55 Oiseaux », Csil et Séverine Vidal, éditions Winioux. ww.editionswinioux.com.

Suivez notre page Culture sur Facebook