société -

Belgacom disparaît et devient Proximus

Avec l’arrivée de Dominique Leroy et le départ de Didier Bellens,  c’est une page qui se tourne pour Belgacom.
Avec l’arrivée de Dominique Leroy et le départ de Didier Bellens, c’est une page qui se tourne pour Belgacom.-Belga

C’est une page qui se tourne, d’ici la fin de l’année, la marque Belgacom va disparaître au profit de Proximus. Une démarche commerciale qui vise à simplifier la communication.

La marque Belgacom s'efface au profit de Proximus, a annoncé lundi l'opérateur historique lors d'une conférence de presse. L'ensemble des produits, y compris Belgacom TV et les actions de sponsoring, seront d'ici la fin de l'année rassemblés sous la marque Proximus.

Le changement vise à simplifier la communication, mais également à réaliser des économies en ne gardant qu'une seule marque. L'éventualité d'utiliser un nouveau nom a été envisagée mais a été repoussée en raison du coût qu'elle représentait, a indiqué la CEO de l'entreprise Dominique Leroy.

"Nous avons l'ambition de renouer avec la croissance. C'est pourquoi nous voulons mieux combiner nos solutions fixes, mobiles et IT en les centrant sur le client. Le choix de Proximus comme marque commerciale principale reflète cette vision et simplifie considérablement notre communication."

Le nom de l'entreprise derrière Proximus reste Belgacom S.A. Les autres marques du Groupe Belgacom, comme Scarlet, 1207/1307, BICS, Tango et Telindus International, continueront d'exister.

Pas d'impact pour les clients

A l'exception d'une modification de nom des magasins et un nouveau logo sur sa facture, le client ne constatera aucun changement, assure-t-on.

La marque Proximus a plus d'impact que Belgacom au nord du pays, "ce qui a été l'une des raisons de ce changement", a précisé Mme Leroy. "Nous avons fait part de notre volonté de reconquérir le coeur des Flamands, je pense que ce sera plus facile sous la marque Proximus."