« La motivation lapidaire du ministre… »

Dans les mois qui ont suivi l’obtention du permis (août 2009), le projet éolien de «Leuze Europe» a été mis en œuvre malgré le recours en annulation introduit devant le Conseil d’État. EdA

Comme dans beaucoup de cas, l’auditeur de la XIIIe chambre du Conseil d’État tique en regard d’éléments de motivation. L’auditeur (mais le Conseil pourrait le faire) n’a pas retenu le premier moyen développé par les riverains et leur conseil, Me Jacques Sambon, à savoir l’argument relatif à l’intérêt public du projet éolien; ou plutôt ici, pour les riverains, l’absence d’intérêt public.