Stromae, champion de l’année musicale belge

-Montage EdA

L’année musicale a été riche en succès pour les artistes belges, de Stromae à Frank Michael,on passe en revue ceux qui ont marqué 2013.

Cette année, incontestablement, le champion toutes catégories, c’est Stromae. Champion des ventes d’abord avec 135 000 exemplaires écoulés de son deuxième album Racine carrée depuis fin août. C’est six disques de platine. Avec les ventes à l’étranger, on arrive à 1,5 million d’albums! Il a reçu 2 NRJ Music Awards et après avoir rempli l’AB le 18 décembre en moins d’une heure, il jouera à guichets fermés au Trix d’Anvers, à Forest National (les 4, 5 et 6 avril 2014), à la Lotto Arena le 15 avril, ainsi que le 13 novembre au Palais 12. Une nouvelle date vient d’être ajoutée: le 14 novembre au Palais 12.



Le Grand Jojo

L’autre Belge de l’année, c’est Le Grand Jojo. Après avoir bercé les enfants (petits et grands) des années 80, il est revenu en 2013 avec un nouvel album Tournée Général dont il a vendu 8 000 exemplaires. Un nouvel album précédé d’un Grand best-of disque d’or (17 000 exemplaires).

Puggy

Le trio Puggy qu’on a vu sur pas mal de scènes cette année s’offre un vrai succès commercial avec son 3e album, To Win The World: 18 000 exemplaires.

Les valeurs sûres

Il y a aussi les valeurs sûres qui cartonnent à chaque nouvel album, comme Axelle Red dont l’album Rouge ardent est disque de platine pour plus de 20 000 exemplaires vendus.

Lara Fabian est disque d’or (12 000 copies) avec Le Secret.

Hooverphonic, disque d’or pour son single Amalfi (plus de 10 000 exemplaires vendus). Et sa maison de disques Sony pense que l’album Reflection devrait être disque de platine en janvier ou février (20 000 exemplaires).

Les discrets

Et puis il y a les artistes au succès discret depuis de nombreuses années. Adamo qui fêtait le mois dernier ses 70 ans et ses 50 ans de carrière a vendu 7 000 exemplaires de La Grande Roue sorti toute fin 2012.

Frédéric François est «presque disque d’or », annonce sa maison de disques Universal, soit «presque » 10 000 copies d’Amor Latino.

Quant à Frank Michael qui a sorti deux albums cette année Quelques mots d’amour et Encore quelques mots d’amour qui sont tous les deux disques d’or.

Les indépendants

À côté des «majors », comme Sony, Universal ou Warner, les indépendants ne se défendent pas mal non plus, puisque chez Pias, on annonce un beau succès pour Mélanie De Biasio qui a poussé les murs du jazz pour élargir son univers à la pop. Et ça lui va bien: 9 000 exemplaires de No Deal vendus et une belle arrivée en France avec plusieurs salles déjà sold-out et 14 000 exemplaires écoulés.

Daan: avec Le Franc belge, l’artiste flamand chantait pour la première fois en français sur un disque. Résultat: son album mi-français, mi-anglais est disque d’or: plus de 15 000 exemplaires.

Les Girls in Hawaii seront «bientôt disque d’or », annonce Pias avec Everest l’album qui marquait leur retour après la mort de leur batteur et une période très sombre pour le groupe.

Saule aussi a dépassé les frontières avec son album Géant (sorti fin 2012), grâce notamment au duo Dusty Men avec Charlie Winston.

Tout comme la toute fraîche et pop Noa Moon avec son premier album emmené par les singles Paradise qui tourne sur toutes les radios depuis plus d’un an et le dernier qui a donné son nom à l’album, Let Them Talk.

Une année riche pour les artistes belges.