Des relations plus « soft » et érotisantes

-Reporters

Non. Le sexe chez les seniors n’a rien de dégoûtant, pervers ou déplacé. Le sexologue Iv Psalti (aussi auteur et conférencier) en livre les messages.

 

Le sexe chez les personnes âgées? Poser la question peut très vite mettre l’interlocuteur mal à l’aise, voire le plonger dans un silence… qui en dit long. Et pourtant, le sexe chez les seniors et la satisfaction qu’il peut apporter font partie d’une réalité. Celle d’hommes et de femmes qui, comme tout un chacun, ont besoin d’une satisfaction émotionnelle.

Premier constat dressé par Iv Psalti, sexologue clinicien  : la fréquence des rapports diminue avec l’âge. « Mais, précise-t-il, la satisfaction sexuelle reste stable et peut – même s’améliorer.» Toutefois, pas de miracle. L’activité sexuelle de la personne âgée dépendra de son historique dans ce domaine. « Si elle a été riche, elle aura tendance à la poursuivre, dit le sexologue. Si elle a été plutôt pauvre, elle peut s’arrêter. »

Maintenir les caresses

 

Tout aussi logique, la sexualité des personnes âgées dépend de la disponibilité du partenaire, mais aussi de sa bonne santé physique… et sexuelle. D’autres conditions doivent néanmoins être rencontrées. A commencer par une bonne intimité. «On la maintient par la parole et le toucher, sans avoir de relations», commente Iv Psalti. Vient ensuite la communication. « Dans un couple heureux, 70 % des paroles portent sur des échanges positifs. Chez un couple malheureux, c’est 99 % de reproches, d’attaques, de critiques

Mais, s’il est un point sur lequel insiste le sexologue, c’est ce qu’il appelle le toucher « gratos »: se toucher, se caresser, s’enlacer. Des gestes qui, dans l’intimité du lit, se poursuivent à même la peau. « La nudité ne pose aucun problème, poursuit-il. C’est parce qu’ils se sont vus nus pendant 50 ans de mariage et qu’ils se sont touchés qu’ils ne voient pas l’évolution des corps. On continue à érotiser le corps de l’autre. Même à 80 ans.» Voilà qui est plutôt rassurant.

Iv Psalti ne s’en cache pas. La sexualité existe chez les seniors. Mais elle est parfois sérieusement contrariée par une série de paramètres. « Il existe des problèmes spécifiques aux seniors. Des problèmes liés à la maladie, aux effets secondaires que peut entraîner une médication ou tout simplement une inactivité sexuelle…»

Moins agressif

De l’avis du sexologue, il faut oublier les performances et ajouter de l’érotisme. Le script sexuel se décline en «chemin de tendresse et de sensualité ». La sexualité se veut moins agressive, plus apaisée.

«Dans les couples de personnes âgées, je donne toujours ce conseil aux messieurs. Si vous souhaitez maintenir la flamme du désir, continuez à courtiser votre compagne. Aux dames, je leur conseille de se laisser entraîner dans ce jeu et de susciter, par leur comportement, de la séduction

Une jolie façon de prolonger le plaisir.