emploi

Recrutement via les médias sociaux

Ces trois dernières années, les entreprises européennes ont pratiquement doublé leur présence sur les médias sociaux, qu’elles utilisent notamment pour recruter de nouveaux collaborateurs, comme l’annonce une nouvelle étude de StepStone.

Les médias sociaux sont utilisés tout au long du processus de recrutement : de la publication des offres d’emploi à l’employer branding en passant par la recherche active de candidats. LinkedIn est le réseau social le plus utilisé dans de nombreux pays, à l’exception de l’Allemagne et de l’Autriche où Xing arrive en première position.

Pas assez de réponses

Cependant, les résultats ne correspondent pas encore à leurs attentes. Alors que de plus en plus d’entreprises publient des offres d’emploi sur les médias sociaux, 76 % d’entre elles ne sont pas satisfaites du nombre de candidats attirés via ce canal. À titre de comparaison, seuls 2 % des postes vacants sont pourvus via les médias sociaux, tandis que 24 % des fonctions attribuées le sont via des sources internes et 35 % via les sites d’emploi. Si les entreprises recherchent activement et assez régulièrement des candidats, seuls un peu plus de 50 % des chercheurs d’emploi ont déjà été contactés via les médias sociaux. Le taux de réponse via ce canal est, de plus, assez faible: seule 1 entreprise sur 4 obtient une réponse à la plupart de ses demandes. Malgré ces mauvais résultats, les médias sociaux peuvent optimiser les campagnes de recrutement, car ils permettent d’atteindre un public cible plus large.

Un canal complémentaire

Selon Michel Tubbax, Managing Director de StepStone Belgique, beaucoup de recruteurs s’en servent surtout comme canal de recherche complémentaire, en plus des sites d’emploi et de leurs propres pages d’offres d’emploi. «Ils leur permettent par exemple d’obtenir plus d’informations sur les candidats et de préparer les entretiens d’embauche. Les médias sociaux restent avant tout un outil de réseautage social.»

A.C.