cyclisme - Tour de France -

Contador défend Froome: « Il n’y a pas de raison de douter de lui»

« J’ai pleine confiance en ses performances », assure Contador au sujet de Froome.

« J’ai pleine confiance en ses performances », assure Contador au sujet de Froome.

-AFP

Ce lundi, lors de la journée de repos sur la Grande Boucle, Alberto Contador a accepté de répondre à deux questions sur le dopage. Mais pas plus, a précisé l’Espagnol.

Contador, actuel 3e au classement général à 4’25 de Christopher Froome, a perdu 1’40 dimanche lors de l’arrivée au Mont Ventoux au terme d’une démonstration du maillot jaune qui lui a valu son lot de suspicions. Lassé des rumeurs et des comparaisons avec Armstrong, le Britannique a tenu à remettre les choses au point ce lundi: « Lance s’est dopé, moi pas. Point final! », a-t-il déclaré. Il peut en tout cas compter sur le soutien de son rival espagnol, double vainqueur du Tour (2007, 2009) et à qui on a retiré le Tour 2010 pour dopage. Interview en conférence de presse.

Alberto Contador, avez-vous confiance à 100 % dans la sincérité des performances de Froome ?

« Il n’y a pas de raison de douter de lui. C’est un grand professionnel, un coureur de très haut niveau. Il l’a montré pendant toute la saison. On peut avoir des hauts et des bas. Actuellement, il est tout en haut. J’ai pleine confiance en ses performances. Aujourd’hui, il récole les fruits de son travail et il le fait de façon propre. Pourquoi douter, les contrôles sont quotidiens ? C’est un grand professionnel. »

Gardez-vous toujours le même objectif à moins d’une semaine de l’arrivée ?

« Mon objectif, dans ce Tour, est la victoire. En ce moment, le leader (Froome) est au-dessus. C’est impossible de la battre à un contre un. La dernière semaine est très dure. Elle offre beaucoup de possibilités tactiques. L’objectif reste le même. Faire deuxième ou dixième, ce n’est pas très important. »

Pouvez-vous faire la même chose que dans la Vuelta 2012, renverser une situation compromise ?

« J’ai coché une étape où j’attends de voir ce qui se passe, ça peut être une bonne journée. Pour le reste, ce sera en fonction de la course. Mais, si j’ai une opportunité, je ne la louperai pas. »

Quelle est la différence avant la dernière semaine par rapport à la Vuelta 2012 ?

« Il y a deux grandes différences. La première, c’est l’écart par rapport au leader. La seconde, c’est qu’il (Froome) a été à chaque fois supérieur jusqu’à présent dans les duels. »

Pensez-vous que les autres coureurs pensent surtout au podium ?

« Je ne connais pas les ambitions de chacun. Quintana peut jouer un rôle, il va essayer. Pour le reste, il faut attendre. On peut profiter d’une situation. »

Que peut faire votre coéquipier Roman Kreuziger (4e au classement) ?

« Roman est un coureur très important pour moi, on l’a vu en particulier à Ax-3 Domaines. Il est très bien placé au classement. C’est une bonne alternative pour l’équipe. On va peut-être jouer sa carte. »