BRUXELLES -

La justice bruxelloise enquête sur le milieu de la prostitution nigériane

(illustration)

(illustration)

-EdA

La justice bruxelloise a mené plusieurs perquisitions la semaine dernière et interrogé une vingtaine de personnes dans le cadre d’une enquête en rapport avec le milieu de la prostitution nigériane.

L’enquête porte principalement sur une nouvelle forme d’abus appelée «yemeshe». Par ce processus, des filles nigérianes résidant illégalement en Belgique sont forcées à se prostituer en sous-louant la vitrine d’autres prostituées.

Concrètement, des vitrines sont officiellement louées ...

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 40 des 220 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?