Ath

Repair’Café : réparer en toute convivialité

Le seul salaire des bénévoles réparateurs, c’est la joie sur le visage des visiteurs qui repartent avec une machine « bonne pour la casse », presque comme neuve sous le bras.

Le seul salaire des bénévoles réparateurs, c’est la joie sur le visage des visiteurs qui repartent avec une machine « bonne pour la casse », presque comme neuve sous le bras.

-ÉdA – 201810262984

Ath se veut précurseur dans le durable, en ouvrant un des premiers Repair’Café de Wallonie. Réparer, discuter, échanger, et le tout, sans payer!

Suivez notre page L'Avenir Wallonie Picarde sur Facebook