Des interpellations au Parlement sur le dossier éolien du Ridias

Gembloux Le dossier éolien du Ridias s’est invité dans le timing des questions orales, au Parlement wallon. Coup sur coup, Gilles Mouyard (MR) et Maxime Prévot (cdH) ont interpellé le ministre Henry à propos de sa décision d’accorder, sur recours, le permis à la société Abo-Wind pour la construction et l’exploitation de 8 éoliennes entre Meux, Grand-Leez et Lonzée.

Du côté du député namurois, c’est l’incompréhension, quand l’on sait que pratiquement tous les organes consultés, de même que l’administration ont rendu un avis négatif. De plus, souligne le député-bourgmestre, le permis représente un camouflet pour Gembloux, qui a pris la peine de ...

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 47 des 246 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?