Dictée du Balfroid: Commençons bien la nouvelle année

Encore une dictée pour s’exercer avant la première demi-finale du 26 janvier à Vivegnis.

Encore une dictée pour s’exercer avant la première demi-finale du 26 janvier à Vivegnis.

-ÉdA – 10857695571

Cette troisième dictée vous propose de nouvelles règles à revoir pour vous préparer à la dictée du Balfroid.

Parlons un peu des pronoms. Il y a les pronoms utilisés couramment et d’autres, utilisés aussi, mais moins évidents à définir.

– Tout le monde : on pourrait appeler cette locution pronominale, occasionnelle et pourtant répandue. Elle a le sens de chacun, et donc le verbe qui la suit est au singulier.

– l’on a avertis : on est pronom indéfini employé au singulier et est sujet du verbe. ll n’a pas d’utilité si ce n’est pour la forme, pour faire plus joli.

– Ils ne reverront : Ils est à la troisième personne du pluriel, remplace enfants et est sujet de reverront.

Mots avec doubles consonnes

Il faut bien reconnaître (reconnaitre) que ce n’est pas facile de s’y retrouver en ce domaine. Ce n’est donc qu’après vos lectures et une bonne mémorisation que vous ne vous y tromperez plus.

On retrouve ici des doubles f : suffoqué, affirmé ; des doubles r : terrible, reverront ; des doubles s, n, m ou l : aussi, comprennent, communale, fumerolles (mais là, vous avez le choix, ouf !).

Le plus dur,
les participes passés

Ce texte en est farci. Tous les cas y sont représentés.

– Ceux qui sont employés seuls : choqués, s’accorde avec instituteurs ; calcinés, va avec murs.

Ces participes passés sont assimilés à de simples adjectifs qualificatifs.

– Ceux qui sont employés avec l’auxiliaire être : suffoqué, s’accorde avec le sujet Tout le monde ; asphyxiées, s’accorde avec personnes ; peinés, s’accorde avec enfants.

– Ceux qui sont employés avec l’auxiliaire avoir.

1. Ils n’ont pas de complément direct, comme péri, ils restent invariables.

2. Ils ont un complément direct qui se trouve derrière, comme ravagé, affirmé et parachevé ; ils restent aussi invariables.

3. Ils ont un complément direct placé devant, comme avertis et dépêchés. Là, il faut les accorder avec celui-ci, respectivement avec que, mis pour enfants et que mis pour psychologues. Dans ces deux cas, le masculin pluriel est requis.

Voilà du pain sur la planche pour un bon travail de base.

Bonne rentrée à tous.¦