Ministre wallon du Développement durable et de l’Énergie, Jean-Marc Nollet est dans le collimateur de «Vent de Raison». «Parce qu’il gère le dossier de l’éolien avec une incompétence choquante : sans tenir compte ni des aspects de santé humaine, ni de la faune, ni de l’environnement paysager wallon clairement promis à une dégradation massive et irréversible», mitraille Luc Rivet.

Et l’ASBL de dénoncer le manque de «plan énergétique wallon; de carte d’implantation des éoliennes; et de décret qui permettrait un débat parlementaire sur base objective».

Pas de quoi ébranler Jean-Marc Nollet lui-même, «parce que ce n’est pas la première fois que Vent de Raison brandit ces arguments. Mais le cadre de référence de l’éolien revient justement en deuxième lecture au gouvernement wallon ce jeudi, et bien des éléments que l’ASBL réclame sont déjà traités dans ce cadre».

Qu’en est-il, par exemple, du décret réclamé par Vent de Raison ?

Là aussi, c’est prévu par le cadre ; il y aura en temps voulu un débat au Parlement sur le sujet.

Mais entre-temps, de nouveaux projets d’implantation d’éoliennes se développent. Et l’A.S.B.L. met en cause la pertinence écologique de la filière…

Je le sais, elle a déjà utilisé cette argumentation à plusieurs reprises. Mais elle oublie que la plupart des pays européens passent à l’énergie éolienne. Sont-ils tous dans le tort ?¦ Phi. Le.