AUTOMOBILISME 3000 km de Francorchamps

Éric Gressens, passager de la pluie

Éric Gressens et ses coéquipiers sont déjà tournés vers l’an prochain.

Éric Gressens et ses coéquipiers sont déjà tournés vers l’an prochain.

-L.P.R. photography

Si la victoire aux 3 000 km de Francorchamps s’est jouée au sprint, nos pilotes régionaux ont été rapidement écartés de la course en tête.

La première édition des 3000 km de Spa appelés à remplacer les défuntes 25 Heures Fun Cup n’aura pas été épargnée par les intempéries. Alors que le départ avait été donné aux 80 Cox sous le soleil, la pluie s’invitait avec la nuit. De quoi offrir une course riche en rebondissements qui se jouait au sprint, puisque les deux premiers n’étaient séparés sur ...

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 66 des 316 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?