Le cadre légal est réclamé par tous

La salle du Préau était pleine à craquer. Au sein du public : des supporters (un peu) des adversaires (beaucoup ) et un public curieux d’en savoir plus.

La salle du Préau était pleine à craquer. Au sein du public : des supporters (un peu) des adversaires (beaucoup ) et un public curieux d’en savoir plus.

-ÉdA – 201136323751

L’éolien, ça rassemble… même si la courtoisie n’a pas toujours été de mise durant cette soirée (d’information préalable à la réalisation de l’étude d’incidences), l’échevin de l’Urbanisme tournaisien Paul-Olivier Delannois, qui était là pour introduire la réunion, a dû rappeler que tout le monde avait droit à la parole. La salle de la Ferme du Préau a accueilli 150 personnes : des habitants de Quartes, Thimougies, Montroeul-au-Bois, mais aussi de Béclers, de Melles… Certains étaient même venus de plus loin comme l’incontournable Paul Adam (Vent de raison), de Perwez, farouche opposant à ces moulins à vent du XXIe siècle, venu conseiller aux gens du coin de ne «pas laisser démolir» leur magnifique région.

De la présentation du projet, on ne relèvera pas grand-chose de neuf par rapport à ce qu’on savait déjà. Les cinq éoliennes projetées (d’une puissance de 2,5 MW – la production annuelle estimée est équivalente à celle de 7 857 foyers – et d’une hauteur maximale de 150 mètres) se situent à une distance variant, selon ...

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 58 des 276 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?