Elio Di Rupo pris en otage et torturé dans un clip de Greenpeace

Greenpeace Belgique lance une campagne choc contre le lobby du nucléaire. Son arme : une vidéo percutante, montrant le Premier Ministre Elio Di Ripo se faire molester par Electrabel.

"Elio, ne te laisse pas prendre en otage par la mafia nucléaire". Le message de Greenpeace Belgique est limpide. Pour l'imposer dans les esprits, elle l'accompagne d'un spot choc. Le scénario : kidnappé et torturé par Electrabel et le lobby du nucléaire, le Premier ministre Elio Di Rupo est contraint d'affirmer : "Les centrales nucléaires resteront ouvertes dix années de plus".