Ham-sur-Heure - Nalinnes Raypan à Nalinnes Bultia

Des noyaux d’olives dans le poêle

On connaissait le poêle à pellets. La société Raypan propose désormaisdes poêles à noyaux d’olives concassés. Une alternative économique.

Un combustible moins cher, moins polluant et issu de la biomasse. Ce produit qui n’offre, semble-t-il, que des avantages est pourtant connu depuis la nuit des temps : il s’agit de noyaux d’olives concassés. Après avoir pressé les olives, les producteurs brisent également les noyaux pour tirer encore un peu d’huile des fèves qu’ils contiennent. Mais jusqu’il y a peu, ces résidus étaient jetés comme de vulgaires déchets. Et pourtant, ces noyaux concassés constituent un bon combustible pour alimenter un poêle ou une chaudière.

En Italie, ce concept de chauffage est déjà utilisé dans certains foyers. Et en Espagne, la piscine municipale de Cazorla est la première du pays à être chauffée à l’aide de noyaux d’olives.

« Je n’ai rien inventé, mais j’ai adapté ce concept pour le chauffage de particuliers en Belgique, confie Pierre Mathieu, le responsable de l’entreprise Raypan, de Nalinnes-Bultia (créée en 2006, la société est surtout active dans le domaine des panneaux radiants et des miroirs chauffants). Cette idée m’est venue, lors d’une visite à ma belle-famille italienne, lorsque j’ai vu les tonnes de noyaux d’olives concassés qui étaient jetées après la récolte et le pressage. »

Meilleur rendement calorifique

L’entrepreneur l’assure : les noyaux concassés (180 € la tonne) sont à la fois moins cher que les pellets (– 20 % à -25 %) et affichent un meilleur rendement calorifique en raison d’une meilleure combustion. De plus, ils sont moins polluants – car entièrement naturels – alors que les pellets sont amalgamés avec du résineux (mauvais pour les cheminées).

Après une série d’études, Raypan propose ainsi une gamme complète de poêles de conception italienne fonctionnant avec des noyaux d’olives concassés. Ces appareils peuvent également brûler des pellets : il suffit d’enlever un simple élément à la main dans le foyer.

« Nous proposons également, aux clients, un mode de financement à prix doux pour une installation clé sur porte, combustible compris durant la période de paiement,reprend Pierre Mathieu. Pour un peu plus de 130 € par mois, nous installons le poêle (en usage normal pour une surface de 60 à 70 m2) et, durant 30 mois, nous fournissons le combustible. Ensuite pour 55 € par mois de combustible, le particulier peut se chauffer. Difficile de trouver plus économique ! »

Pour le responsable de Raypan, ce concept est à ce point intéressant qu’il entend bien sensibiliser la Région wallonne, afin qu’elle équipe ses logements sociaux avec ce type d’appareils.

Quant à l’approvisionnement en noyaux d’olives concassés, Pierre Mathieu souligne que la matière première ne manque pas. Sa société dispose déjà d’un stock de 200 t à Seneffe et 1 200 t supplémentaires sont attendues en septembre.

En outre, les noyaux proviennent essentiellement de Grèce, d’Espagne et d’Italie : des pays où le chauffage n’est pas franchement une priorité. ¦

Raypan Eco-olives : info@raypan.eu raypan.eu@gmail.com Site : www.raypan.eu Tél : 0483/66 25 82.