Une première dictée pour se préparer au Balfroid

Nous vous proposons cinq dictées pour préparer le concours. Objectif : cinq fautes maximum.

Nous vous proposons cinq dictées pour préparer le concours. Objectif : cinq fautes maximum.

-ÉdA – 10584280154

Voici donc une nouvelle année pour reparler du bien écrire. Dès aujourd’hui, vous pourrez vous pencher sur un nouveau texte en faisant attention aux remarques qui le suivent.

Parlons un peu des adverbes. Ce sont des mots que l’on peut enlever de la phrase, puisqu’ils sont là juste pour l’embellir ou la compléter.

Leur particularité est qu’ils restent toujours invariables.

Ceux du texte de cette petite dictée :

Trop peut être aussi un nom. « Le trop de lumière ne nous dérange pas » ; il reste, dans ce cas, invariable.

Souvent, jamais et parfois, ces deux derniers prennent toujours s, comme toujours d’ailleurs !

spécialement, lamentablement et certainement sont formés à partir des adjectifs spécial, lamentable et certain ; ement dans ces cas-là.

– emment et ammentviennent d’adjectifs en ent (éminent) ou en ant (élégant).

écrit ainsi est aussi adverbe.

Arrêtons-nous sur les adjectifs

intime, réservé, inviolé, bourré, inutiles, poussiéreux, chère, rares sont des qualificatifs épithètes. Ils s’accordent avec le nom auquel ils se rapportent. Le texte s’appauvrit si les adjectifs qualificatifs en sont absents.

Quelques est adjectif indéfini.

Où il est question de ce, celle…

Devant un nom, ce ou cettesont déterminants démonstratifs : ce lieu, ce grenier ; devant un nom au masculin singulier commençant par une voyelle, on a cet : cet espace. C’est un t phonétique.

– ce peut être pronom démonstratif ; alors, il se situe devant un verbe : c’était.

celle est le féminin de celui : celle de grand-mère.

Petit goût (gout) de participe passé

Ici, il y en a trois, tous conjugués avec l’auxiliaire avoir :

vu reste invariable parce que son complément direct se situe derrière.

oubliée varie et s’accorde avec son complément direct qu’mis pour poupée, au féminin singulier.

trouvés part du même raisonnement et s’accorde lui avec que, mis pour livres, au masculin pluriel.

Voilà déjà quelques sujets de réflexion. Attelez-vous tout de suite à la tâche, le reste coulera de source. À la semaine prochaine et déjà pleine réussite pour vos interrogations trimestrielles.

La dictée: Les trésors du grenier

Trop souvent, spécialement s’ils résident dans un appartement, les jeunes n’ont jamais vu un grenier. Quand il y en a un, ce lieu est intime et réservé à la famille. Les étrangers n’y montent pas.

On y rencontre de tout dans cet espace inviolé et bourré de choses bien inutiles.

Des albums de photos poussiéreux voisinent avec des jouets d’un autre âge.

Une poupée qu’une fillette avait oubliée là traîne (traine) lamentablement dans un coin. Et si c’était celle de cette chère grand-mère dont on parle parfois ?

Des livres rares que l’adolescent y aura trouvés deviendront certainement un trésor.

Quelques fleurs en papier laissent le souvenir d’un absent.

Que de découvertes dans ce vieux grenier !