escrime

Navas parmi l’élite mondiale

Déjà qualifié pour le championnat d’Europe de sa catégorie, le feurettiste du cercle « Les 3 Armes » Miguel Navas vient aussi de décrocher son ticket pour le mondial de la discipline, en réussissant son second résultat qualificatif à Halle (11e), après celui signé à Budapest (26e) début octobre. « Mon club, qui organisait ses propres tournois ce week-end, a suivi mon parcours sur les pistes allemandes via internet. Et sur place, on a aussi fêté cela, avec toute la délégation belge », confie le cadet 3e année, qui entama cette compétition par deux brillants tours de poules. « Avec quatre victoires pour deux défaites, dont une 4-3, puis cinq succès pour un revers, j’étais déjà classé 34e au terme de cette phase. Dans le tableau de 128, je me suis retrouvé face à mon équipier de club Robin Bouteffeux, que j’ai battu 15-4. Au tour suivant, c’est un Roumain que j’ai écarté, sur la marque de 15-6. J’intégrais ainsi le top 32, où j’ai connu la défaite 15-7 face à un Hongrois que je connais bien, pour être allé m’entraîner dans son club pendant les vacances. Ma maman est en effet d’origine hongroise et nous y avons donc des attaches. Je me suis repris contre un de ses compatriotes, en l’emportant 15-9, avant de récidiver 15-7 aux dépens d’un Roumain. Mon dernier combat, pour l’attribution des places 8 à 12, m’opposa à un Américain, qui s’imposa 15-7. Je terminai ainsi au 11e rang d’une épreuve très relevée. Bien plus qu’à Munich, où je m’étais hissé sur la plus haute marche du podium ».

Avec ces performances accrochées à son blason, le jeune Gembloutois (16 ans) peut maintenant « voir venir », tout en se préparant au mieux pour les rendez-vous européen (en Croatie, fin février) et mondial (à Moscou, fin mars). « Je participe encore à une manche de la coupe du monde junior ce week-end, à Londres, avant de faire un break pour les examens ...