NAMUR Tribunal correctionnel

Sous le kilt, c’est vrai, il ne portait rien

Rudy est prévenu d’attentats à la pudeur. Sur sa propre fille, mineure au moment des faits. Il reconnaît, du bout des lèvres.

C’était un peu la journée de la jupe. Cette soirée de mariage-là, Rudy s’est présenté en kilt écossais. Sans rien dessous, dit-il, mais uniquement pour conserver la tradition. « Et puis parce qu’on m’a pris la tête, j’ai voulu montrer. » Et Rudy a exhibé son entrejambe. Dans un coin de salle, dit-il. Sauf qu’il a été vu par des mineures. Dans sa plus masculine nudité, on l’aura compris.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 74 des 345 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?