Jean-Pierre RICARD Chef d’agence au « Républicain lorrain » (Longwy)

Jean-Pierre RICARD

Jean-Pierre RICARD

-ÉdA

« Si le Patria était un multiplex… » Vivre ce festival est une opportunité formidable car il permet de voir des films avant même leur sortie en France, comme c’était le cas avec « Toutes nos envies », à l’occasion du gala d’ouverture du FFE. Je vis le festival de Virton en simultané avec le « Festival du film italien » de Villerupt en Meurthe-et-Moselle. Ce festival compte 40 000 festivaliers sur 17 jours. Virton quant à lui peut se targuer de voir défiler 7 000 festivaliers dans une seule salle. Si le Patria était un multiplex, il pourrait atteindre les chiffres de Villerupt. Les frontaliers viennent ici, au festival, car il est connu. Les lecteurs du « Républicain lorrain », et en l’occurrence les cinéphiles, aiment prendre des repères sur les échos du FFE..