120 rouleaux de papier WC par an par ménage

Avec la consommation belge annuelle de papier toilette, on pourrait faire 38 fois le tour de la Terre.

Reporters/DPA

En Belgique, nous déroulons 480 millions de rouleaux de PQ par an. Un marché en plein essor depuis la Seconde Guerre mondiale.

Ceux qui ont la soixantaine se souviennent sans doute encore de ces pages de journaux déposées dans un coin du « cabinet » des anciens du village. Si le papier hygiénique a été inventé en Chine au VIe siècle, il ne deviendra d’usage courant dans nos pays occidentalisés que dans les années 60. Il y aura entre 1857 et 1935, (premier papier toilette sans écharde ! ! !) différentes avancées mais ce n’est qu’après la guerre et la généralisation des toilettes avec chasse d’eau que l’utilisation du papier hygiénique va se généraliser.

Comment faisait-on avant ?

Le mode d’essuyage variait selon les pays, les coutumes et l’appartenance sociale. Les plus riches utilisaient de la laine, de la dentelle ou du chanvre. Les autres se servaient de leurs mains, déféquaient dans des cours d’eau ou utilisaient des végétaux avant la distribution à grande échelle des journaux au XVIIIe siècle. Aujourd’hui encore, une partie de la planète se passe très bien de ces rectangles de papier. En Asie du Sud-Est, en Inde du Sud et dans les pays musulmans, les gens se nettoient les fesses avec de l’eau et leur main gauche. Au Japon, depuis 1999, le wc équipé d’une douchette et d’un séchoir, fait fureur.

Ce papier fleuri, coloré ou immaculé qui peut, à l’occasion, être parfumé se décline différemment selon les régions et même les pays : en double couche pour les pays d’Europe du sud, triple pour la Belgique et quadruple pour les Luxembourgeois particulièrement douillets. L’industrie du papier hygiénique et ménager en Europe représente 8,5 milliards d’euros, et 26 % de la consommation mondiale de la planète.

Trop d’arbres abattus

Un Européen utilise 13 kilogrammes de papier hygiénique par an. L’industrie concernée a le sourire mais pas les associations qui œuvrent à la préservation de l’environnement. Selon l’organisation de protection de la nature lWWF 270 000 arbres sont utilisés chaque jour sur la planète pour la production des produits ménagers à base de papier (y compris papier absorbant, mouchoirs et serviettes en papier).

Greenpeace a pour sa part mené une campagne pour sensibiliser les Américains, gros consommateurs de papier toilette de luxe (multicouches molletonné), à la déforestation. Plus de 98 % de leur papier toilette proviendrait d’arbres issus de forêts vierges. L’Europe produit son papier toilette à plus de 40 % à l’aide de matières recyclées. Consommer du PQ entièrement recyclé n’est pas encore entré dans nos habitudes. Entre confort et souci écologique, il serait grand temps de choisir.¦