SANTÉ

Une pub « illicite » pour la vaccination

Le collectif à l’origine de la plainte souhaite que la publicité n’élude pas les risques de la vaccination.

Le collectif à l’origine de la plainte souhaite que la publicité n’élude pas les risques de la vaccination.

-Saga Photo / Reporters

Pour «Initiative Citoyenne», la pub de la Fédération Wallonie-Bruxelles en faveur de la vaccination est «trompeuse et illicite». Elle a déposé plainte.

La plainte déposée ce mardi auprès du Jury d’Éthique Publicitaire est limpide. Pour le collectif Initiative Citoyenne, actif dans le domaine de la santé, la publicité commandée par la Fédération Wallonie-Bruxelles, diffusée en ce moment sur les ondes radios et en télévision, est tout simplement illicite. La loi précise en effet que les médicaments soumis à prescription médicale ne peuvent faire l’objet de publicités. Or, bien qu’aucun nom précis de médicament ne soit utilisé dans la publicité visée, tous les vaccins sont soumis à prescription dans notre pays. Pour Initiative Citoyenne, aucun doute, la publicité incriminée est donc bien hors-la-loi.

« On constate que les règles instaurées sont respectées par les pouvoirs publics un peu quand ils veulent et quand ça les arrange », précise Sophie Meulemans, cofondatrice d’Initiative Citoyenne. « Mais ce qui nous choque encore plus c’est le manque d’informations contradictoires dans cette publicité. Un vaccin peut entraîner des complications, avoir des effets secondaires. C’est un aspect totalement absent quand vous voyez ou entendez la pub ».

« De bonnes chances que notre plainte aboutisse »

Le collectif espère faire la lumière sur le manque de sérieux de cette publicité et voit déjà sa plainte aboutir positivement. « Le Jury d’Éthique Publicitaire demande de motiver clairement chaque plainte et c’est ce que nous avons fait en nous basant sur des écrits scientifiques et des lois ».

Concernant la “réparation”, Initiative Citoyenne a des attentes très claires. « Les patients ont des droits, et celui d’être bien informé est primordial », insiste Sophie Meulemans, « nous espérons donc que cette publicité soit, au grand minimum, rectifiée. Les gens ne doivent pas croire que se faire vacciner est quelque chose de si facile, qui se décide sur un coup de tête, en voyant une publicité à la télévision ».

Néanmoins, il n’est pas question de “croisade anti-vaccin” précise encore Initiative Citoyenne. Le but reste d’informer le grand public le plus justement possible.

Au-delà de cela, il reste encore la question du coût d’une telle publicité, financée par le contribuable. Le collectif attend de la part de la Ministre en charge, Fadila Laanan (PS), un chiffre précis afin de faire définitivement toute la lumière sur ce spot publicitaire.