Le directeur de l’Institut des Filles de Marie porte plainte pour homophobie

Suite de l’affaire de la fouille corporelle d’élèves à l’institut des Filles de Marie à Saint-Gilles : le directeur porte plainte pour homophobie.

Le directeur de l’Institut des Filles de Marie à Saint-Gilles a porté plainte pour homophobie, harcèlement et atteinte à la vie privée. À la suite des émeutes qui ont eu lieu au sein de l’établissement, une plainte a également été déposée pour dégradations. Une fouille corporelle d’élèves ...

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 50 des 251 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?